Comment nous avons gagné 2 forfaits de ski !

Une petite anecdote que j’ai envie de vous raconter : ou comment nous avons gagné 2 forfaits de ski gratuits.

Dimanche en arrivant à la station, nous avons commencé à aller arpenter les rues dans la quête d’un magasin de sport qu’on nous avait indiqué.

Tout d’un coup, un gars nous accoste et nous dit : « vous voulez avoir des forfaits gratuits ? »
Nous lui répondons : Why not, pourquoi pas (voix off dans ma tête : Mais qu’est ce que c’est encore que cette embrouille ?)
“Alors voilà, c’est tout simple, il vous suffit de vous rendre au Hilton de la station de ski d’à côté, de faire une petite visite de 1h30 environ et le tour est joué. “
(Voix off : ok, Hilton, c’est du sérieux)
Lewis, c’est le nom du gars, nous explique plus en détail et nous fait remplir un formulaire .. c’est que ça a vraiment l’air d’être du sérieux .. parce-que même, on peut les avoir tout de suite, les forfaits mais en laissant son numéro de carte bancaire, on ne sait jamais des fois, qu’on honorerait pas notre promesse : nous, nous choisissons l’autre option : on aura les forfaits après …  (Voix off : je ne laisse pas mon numéro de CB à un inconnu dans la rue ! M’enfin !)
Mais toujours septic, nous lui disons, OK, mais pourquoi ?
Réponse de Lewis : “oh, l’hôtel est complètement nouveau et ils veulent le faire connaître, vous aurez peut-être envie d’y retourner l’an prochain ou d’en parler à vos amis..
Bon rendez-vous à 3h cet après-midi, 5h c’est pas possible !”
(voix Off : euh, t’es bien gentil Lewis, mais nous, on sera sur les pistes à cette heure-là, alors, ce sera quand nous on l’aura décidé …)
 5h00 arrive : au passage, par téléphone, j’ai demandé à Lewis de les avertir que nous ne pourrons pas y être en temps voulu .. pas de soucis a-t-il répondu..
Moi je suis prête à me dégonfler .. Lewis, il est bien gentil, mais vraiment, je n’ai pas que cela à faire .. non, mon mari est plus motivé et me déclare quand même, on ne sais jamais, à titre préventif : “Je te préviens, je ne lâche pas un centime : ça sent l’arnaque, je ne sais pas trop ce qu’ils vont vouloir nous refiler … »
(voix off : ok, on y va, on écourte la visite, on prend les forfaits promis et on se c…..)
A l’arrivée, on se fait recevoir par un certain Richard qui s’empresse de nous proposer un café, un jus ou je ne sais quoi ..
Nous sommes bien au Hilton. Il est flambant neuf.
Richard est hyper sympa, nous pose plein de questions l’air de rien .. et nous emmène faire le tour de l’hôtel : nous visitons deux suites splendides : il nous déclarent qu’elles valent à l’achat plus de 2 millions de dollars, et oui, Canyon est une station qui monte et les prix sont très hauts. On n’a pas l’impression comme cela mais nous sommes entourés de plusieurs maisons à 20 millions de dollars. Premier round …
Effectivement, il nous fait rêver le Richard .. ce serait sympa de passer des vacances au pied des pistes avec une piscine ouverte toute l’année dans une suite de ce genre : il y a tout ce qu’il faut : une cuisine, trois salles de bain, trois chambres .. et de quoi accueillir les grands-parents et même les copains des enfants.
Premières impressions : ouai, c’est beau … (voix off : Mais Richard, qu’est ce que tu nous fais là ? tu es en train de nous faire miroiter du rêve ou quoi ?) ..
pas bête le Richard, bien sur que non, nous ne pouvons pas nous payer un loft à 2 millions de $$..
Alors, il nous assène le coup : “oui, mais nous nous vous proposons d’acheter une semaine par an.. et de partager les coûts avec d’autres propriétaires.”
(voix off : et voilà, nous y voilà .. bien avancé le Richard !)
Retour au bureau, nous sommes sonnés par tant de luxe, de rêve qui pourraient sembler à porté de main …
Il nous explique le principe .. tu achètes une semaine par an et si par malheur tu ne peux pas venir cette semaine-là, pas de soucis : Hilton c’est du sérieux, tu peux convertir ta semaine dans les 10 346 autres resorts affiliés, Hilton ou pas, dans le monde entier ..
Ouah …
Bon alors vient la question fatidique : « et toi Isabelle, quel serait ton voyage de rêve ? » ..
(voix off : allez, vite, think think … pif au hasard : Hawaï !)
Bien tombé, le Richard a de quoi alimenter mon rêve : et en plus, il connaît bien Hawaï .. bon sauf que ces barres d’immeuble à Big Island ne m’attirent pas du tout .. mais je fais semblant, voyant l’heure défiler …
My dream vacations could become true : mes vacances de rêves pourraient devenir réalité … parce-que si je signe ce soir même, il est prêt à me donner mon rêve .. (Voix off : ouh lala, mais c’est que les choses deviennent très sérieuses.. Il a des arguments, le Richard )
Alors, nous laissant impressionnés (enfin, c’est ce qu’il croit) par tant de promesses, il part chercher Mike, le financier du service.
Mike, il ressemble plus à un paysan du Midwest qu’à un financier mais bref .. il arrive tout sourire .. nous sort un papier et un crayon .. voilà .. “cette petite merveille que vous avez vue là .. elle pourrait vous coûter 52 000 $ pour passer une semaine par an dans cette petite merveille … à VIE, transmissible à vos enfants … et puisque vous avez fait le bon choix, vous avez de la chance, ce soir, il y a une réduc de 5 000 dol .. mais attention, demain matin, la promo peut avoir disparu .. et si vous signez ce soir, je vous offre non pas une semaine à Hawai, mais deux …
regard entendu avec Richard .. allez, je suis sympa : 3 semaines … “
 Bon Ok, tes 48 000 dollars : ça se paie comment ?? oh, pour vous, un intérêt de 13% ..
(voix off : mais bien sur !) … On joue le jeu .. nous ne sommes plus à ça prêt ..
Richard et Mike d’un commun accord prennent congé pour « nous laisser réfléchir » : l’offre, c’est maintenant, là tout de suite car de toute façon, passé ce délai, le bonus et la promo auront disparu ..
(Voix off : Mais qu’est ce qu’ils croient ces deux gars là .. que sonnés, impressionnés et manipulés ainsi, on va sortir le carnet de chèque et leur filer une promesse .. on la connaît votre psychologie manipulatrice à deux balles … l’achat d’impulsion ce n’est pas pour nous ) ..
Bref, nous allons les chercher pour leur assener notre décision .. le Mike n’a vraiment pas l’air content et d’un coup devient encore moins sympathique.. Richard ne semble pas comprendre .. (voix off : oh non, pitié pas de surenchères !) ..
Mike part presque sans dire au revoir ..
Richard essaye quand même de rattraper le coup ..
Il nous propose une alternative, et nous raconte, qu’un grand ponte multimilliardaire de Google s’est laissé tenté, lui .. car, a-t-il dit : « Richard, it is the best investment I’ve ever done ! » ..
(voix off : ben dis donc, si même un ponte de google, le fait, nous, pauvres mortels, nous passons vraiment à côté de l’offre du siècle .. !)
Mon mari, lui est plus pragmatique, rabat ses cartes et assène son arme fatale : « Sorry Richard, mais je ne lâche jamais 50 000 $ sur un coup de tête ! » Richard est vaincu, à terre le Richard … il repart et revient une minute après avec nos deux forfaits ..Nous avons gagné …

et mon rêve s’est envolé … disparu la semaine à Hawaï … The show is OFF …

 

8 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.