Sur la Route 66, toujours en Oklahoma : Step back in time in Afton

Notre périple jusqu’à San Antonio n’était toujours pas fini … notre exploration de la Route 66, non plus. Nous continuions à nous enfoncer davantage en Oklahoma. Après Miami, nous avons continué sur une partie de la 66, mais, nous avons dû la quitter à un moment : elle se perdait dans la campagne et à cet endroit précis, elle n’était plus que l’ombre d’elle même : un bout de route envahie par les herbes. Mine de rien, nous en avions encore pour 6 bonnes heures de routes, si ce n’est plus .. alors, nous avons préféré continuer sur la 69 et retrouver la 66 peu avant Afton.

Nous avons eu encore un joli aperçu de la route. Afton, petite ville créée en 1886 par un écossais qui lui donna le nom d’une rivière de sa région natale. Les gens s’y installèrent en premier lieu et prospérèrent un peu grâce à l’agriculture. Mais c’est l’avènement de la Route 66 qui donna ses heures de gloire au petit village. Quand celle-ci fut fermée définitivement, le village plongea dans une léthargie. Seul le relatif tourisme de la Route 66 arrive à l’en sortir.
Une petite station service a été restaurée et tient lieu de musée. Encore une fois, sur notre passage, il sera fermé. Nous en avons exploré l’extérieur. A travers les fenêtres du garage, nous avons découvert un véritable trésor de guerre : des voitures d’il y a 50 ans … 

Dommage, l’intérieur semblait sympa. Nous aurions bien aimé nous y attarder un petit peu.

A la sortie de la ville, nous avons aperçu les vestiges d’un motel (auto court) qui accueillait les voyageurs avant. Laissé à l’abandon … un peu triste..
Puis, nous avons passé notre chemin…
Nous avons filé vers Vinita, mais à part quelques photos volées sur le bas côté de la route, nous ne nous sommes plus arrêtés. Il nous restait encore un peu de route…

Notre chemin devait filer vers le sud toute, via la Highway 69, jusqu’à Frisco près de Dallas. Nous nous sommes donc enfoncés dans l’Oklahoma .. Et cet état, dont juste l’évocation du nom me faisait frémir, nous a dévoilé une très belle facette …

A part les panneaux Pro Life qui jalonnent la route, nous avons longé pendant de nombreux kilomètres des régions de lacs. Et la route a traversé ce nombreux villages très typiques. 


A côté de ces panneaux subliminaux qui jalonnent toutes les routes de campagnes d’Oklahoma et du Kansas, il y avait aussi celui-là, ci-dessous .. juste de quoi rappeler un peu la misère sociale dans laquelle vivent certaines populations laissées pour compte… (1 femme Native Américan (indienne) sur 3 sera violée dans sa vie !)


Pour enfin arriver au Texas après cette très longue route … nous sommes bien en Amérique … dans l’Amérique profonde, la vraie, celle des cow-boys et des indiens … et des Harley ….

2 Comments

  • Bonjour Isabelle 🙂
    Je découvre jour après jour ton blog qui est vraiment très interessant !
    Nous avons pour projet de faire la route 66 en Camping car, avec nos 2 ti bouts de 6 et 4 ans 🙂
    Moi je rêve d’une expat mais ça…c’est une autre histoire, une autre projet 😀
    Au plaisir de te lire
    Flo

    • super alors .. merci de me suivre … j’en ai pas encore fini avec la Route 66 et maintenant, je reve aussi de la faire en entier … on va en refaire des petits bouts en tout cas …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.