Et un petit tour à Miami …..

He une fois n’est pas coutume, je vous emmène aujourd’hui à Miami … 
Et vous pensez bien sur à ses plages ses cocotiers … Normal .. mais aujourd’hui, c’est juste un peu différent. Je suis sur la Route 66 … en Oklahoma … 
Donc, nous avons continué notre périple en allant vers San Antonio et nous avons fait une halte, après Commerce Ok, à Miami.

En ce samedi 28 décembre, Miami était un peu mort .. Tout était fermé, preuve que nous étions bien dans un endroit reculé. La fierté de Miami est dans son théâtre, un théâtre ancien fondé en 1929, qui eut ses heures de gloire à l’époque, mais qui continue à fonctionner. 

Miami était né d’un rêve et d’un acte du congrès : Lykins, le fils d’un missionnaire auprès des indiens Peoria était arrivé dans le coin avec l’idée et le rêve d’élever des vaches. Pour créer cela, il alla jusqu’à Washington DC demander un accord du congrès et il l’obtint après avoir eu lui-même le soutient d’un de ses amis, le chef de la tribu des Miami. My-Am-Uh était né.
La tribu des Ottawa, fut la première à vendre un terrain pour la création de la ville en 1891 : c’était le premier contrat de vente entre une tribu indienne et un homme blanc dans les Territoires indiens (je rappelle que l’Oklahoma était un territoire où avait été reléguées tribus indiennes).

En 1902, la population de Miami était passée de 300 à 2500 personnes. Le premier train arriva en 1886, il faisait partie de la ligne, Kansas City / Memphis.
Le plomb et le zinc furent découvert dans les environs comme à Commerce, et les premières mines commencèrent à être exploitées dès 1907. En 1919, une école des mines ouvraient ses portes.  
Miami était une petite ville très prospère. Dès 1938, un barrage voisin vint renforcer son attrait. De nombreuses usines vinrent s’installer. Le passage de la Route 66 était un plus. Beaucoup des bâtiments de la Main street (la Route 66) sont d’époque. 

9 tribus habitaient dans les environs : principalement, les Quapaw, Wyandotte, Ottawa, Miami et les Shawnee : des noms qui me sont familiers puisque j’habite à Shawnee et que le county à côté du miens s’appelle aussi le Wyandotte : preuve que ces peuples étaient nomades mais que malheureusement, ils furent bien déplacés plus au sud dans ces territoires d’Oklahoma. 

Au sud de la ville, la rue est barrée par cette grande arcade : The Gateway. L’originale fut érigée au début 1900. Elle fut remplacée par la suite par une nouvelle avec le signe 66.
Une portion originale de la Route 66 erésiste encore au sud de la ville : elle est cependant à l’écart de la route car elle est devenue presque impraticable.

Les mines ont fermé, mais le tourisme reste une part importante de la ville. Le barrage a créé un lac qui sert de lieux de vacances l’été. La Route 66 attire aussi les passant. Un musée a été créé, le Motorcycle Museum, mais nous n’avons pas pu y aller ce jour-là : il était fermé. 
Enfin, la région est aussi réputée pour ses casinos, laissés en exploitation aux tribus indiennes.

Voilà nous étions entre Noël et jour de l’an, à Miami Oklahoma .. et ce jour-là, j’ai eu l’extrême privilège de finir notre foie gras de noël à Miami Oklahoma, je pense que c’était une première mondiale. Tout le monde l’a rêvé : manger du foie gras à Miami Oklahoma, je l’ai fait … 
Et vous, avez-vous aussi des petites anecdotes, bien perso dans des lieux insolites, perdues au milieu de nulle part ?
PS : quand je vais dans un endroit, j’essaye toujours de glaner des brochures locales car il y a toujours dedans des informations qu’on ne retrouve nulle part ailleurs, et certainement pas dans les guides qui ont tendances à survoler un peu tout.

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.