Les Oiseaux de mon jardin sont revenus !

A travers ma fenêtre, mon poste d’observation !

Les oiseaux de mon jardin : non ils n’avaient pas déserté mon « backyard »… Il a suffit que je rajoute quelques graines dans la mangeoire qu’un raccoon mal intentionné et qu’un écureuil acrobatique, nous avaient un peu cassée, pour voir ressurgir nos petits copains, les oiseaux de mon jardin.

Glossaire :

  • backyard : jardin qui est à l’arrière de la maison,
  • à l’opposé du frontyard : partie du terrain qui est devant,
  • raccoon : raton laveur.
Ainsi, nous avons pu apercevoir en l’espace de 15 minutes, dimanche dernier, par une température proche des -10°C :
  • un geai bleu : il est typique de cette partie des États-Unis.

Il existe deux autres variétés (entre autre) de geais présents aux États-Unis :
  • Le geai buissonnier, plutôt présent à l’ouest, du côté de la Californie,

  •  et le geai de Steller que l’on retrouve plutôt en montagne du côté de la Sierra Nevada.

Ensuite, nous avons aperçu un cardinal et sa femelle..
Autant la couleur du mâle est magnifique, autant la pauvre femelle doit se contenter d’une couleur terne virant sur le vert.
  • Ensuite, sur la rambarde est apparu un petit moineau tout rouge … un House Finch (Roselin familier)
Il n’est pas aussi rouge que son cousin le Purple Finch (Roselin pourpré), mais quand même, sa belle couleur rouge m’a fait me cramponner à mon appareil pour ne pas le louper. Malheureusement, ce dernier est victime d’une maladie qui en a fait trembler plus d’un.
 
Puis, une fois, tout le monde parti, c’est un Tufted Titmouse (mésange bicolore), un tout petit, qui n’a pas demandé son reste, mais que je n’ai pas manqué…
Voilà, mes copains, les oiseaux que je vois depuis ma cachette, un beau camouflage derrière ma fenêtre sur ce site qui n’est autre que mon jardin…
Pour m’aider dans la reconnaissance de ces espèces, j’ai une amie qui les connaît tous .. un grand merci, Anne.
Et pour une description plus poussée et les traductions en français, j’avais acheté au Québec un guide sur les oiseaux d’Amérique du Nord, en français avec les traductions anglaises  : le Guide Sibley.

10 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.