La conduite aux Etats-Unis : ces 10 petits détails qui changent tout !

Que l’on vienne habiter aux US, ou juste pour quelques semaines de voyage, la conduite aux États-Unis est facile mais est légèrement différente de la conduite en Europe.
Chaque état a son propre code de la route ; certains sont reconnus d’un état à l’autre, d’autre pas, mais il existe de grandes constantes.

 

Quand on arrive pour y habiter, il est important de passer le permis rapidement. Les démarches ne sont pas les mêmes d’un état à l’autre. Dans certains états, vous pouvez échanger votre permis français avec celui de l’état sans passer d’examen (au Kansas, par exemple). En Californie, par contre, il faudra passer le code dans un DMV (centre d’examen), puis venir avec votre voiture pour passer l’examen pratique.
La carte du permis est votre sésame : on s’en sert comme d’une carte d’identité, c’est très pratique.

Particularités de la conduite au volant : ces 10 détails qui changent tout !

Les distances ne sont pas écrites en kilomètres comme je vous l’ai déjà dit dans mon article « 10 conseils pour un Roadtrip aux US », le système routier américain, ainsi que le code de la route présente quelques petites différences.
1-Au croisement, les feux sont en l’air et de l’autre côté de la route : alors, ne vous laissez pas prendre au piège : freinez bien avant le croisement, juste sur la ligne.
2-Les routes sont larges et souvent se trouve au milieu une voie qui sert uniquement à tourner : en général, il ne faut pas rouler dessus plus de 30 m.
3-Au STOP, il faut faire attention, si les 4 côtés ont le Stop ou pas, si c’est le cas, c’est chacun son tour en fonction de votre ordre d’arrivée. Et vous pouvez comptez sur les américains pour respecter cet ordre établie.
4-Dans certains états, vous pouvez rouler en moto sans casque, ou en téléphonant, mais attention, ce n’est pas vrai dans tous les états. Exemple : en Californie, il est strictement interdit de téléphoner en roulant.
5-En général, ce qui n’est pas interdit est autorisé :
  • comme tourner à droite au feu rouge (en marquant le stop),
  • ou faire un U turn …. Un demi tour … à un croisement.
  • mais s’il est un mot à savoir absolument : YIELD : laissez la priorité .. en tournant à droite au feu rouge par exemple.
6-Question sécurité : Les enfants sont roi et si vous voyez, un school bus jaune, toute lumière clignotante : il faut vous arrêter même en face sur la route opposée… Et en général, aux heures de entrée et sortie des écoles, les limites de vitesse sont à 25 miles par heure (mph).
7-Question sécurité encore : Si vous entendez un véhicule prioritaire avec ses sirènes (pompier, ambulance, police), vous devez absolument vous mettre sur le côté et vous arrêter : si vous êtes en train de traverser un croisement, vous finissez de croiser la route et vous vous mettez sur le côté. C’est très observé, vous verrez que les gens se garent systématiquement sur le coté pour laisser passer les véhicules en urgence.
8-Les panneaux d’indications, pour les grands axes sont en général très bien indiqués et franchement, il n’est pas nécessaire d’avoir un GPS si vous parcourez les grands espaces … il vous faudra surtout une carte.. et connaître les mots North, South, East et West. Par contre, pour les grandes villes, le GPS est utile car les rues peuvent être très longues et s’interrompre sans prévenir et reprendre à un autre endroit : c’est surprenant.
9-Le territoire américain est quadrillé par des grandes routes (Interstates) : Certaines traversent d’est en ouest : cela commence par la 10 qui se trouve au sud du pays et les chiffres montent de 10 en 10 : un exemple je suis au niveau de la 70 : une route qui part de Baltimore en Maryland, passe par Saint-Louis, Kansas City, Denver, et se meurt en Utah : en tout elle fait plus de 3600 km. De Nord au Sud, la route N°1 est en Californie : c’est la très belle route côtière. Ensuite, d’ouest en est, les grandes Interstates vont de 5 en 5 : la 5 traverse de nord au sud la Californie par exemple, après avoir traversé le Washington State et l’Oregon. Moi, je suis au niveau de la 35 : cette route part de Duluth (Minnesota) au nord et arrive jusque dans le Texas en passant par Oklahoma City et Dallas entre autre.
10-Les conditions météorologiques, sont en général, indiquées sur des panneaux lumineux et quand il est marqué qu’il faut chaîner car il y a des risques de neige, il faut le faire, : la police sera intraitable, mais vous pouvez aussi opter pour des pneus neige : vous partirez tranquille en ayant bien pris le soin d’aller voir le site. Que vous soyez en SUV, en minivan ou en Camping Car … la conduite est assez cool en général.
Voilà, 10 petits détails qui changent tout : vous en voyez d’autres ?

5 Comments

  • Les feux, ça doit surprendre…. Bon à savoir! Mais l’ordre d’arrivée au stop…. Fichtre! Il faut s’en rappeler! Et je pensais que notre permis français était valable partout, preuve que c’est drôlement plus compliqué qu’on le pense! Merci!

    • si si le permis français est valable mais en tant que résident et ensuite permanent résident, tu dois posséder le permis local .. c’est plus pratique .. quoique, une fois une amie n’a pas payé d’amande parce-qu’elle avait présenté son permis français … moi je ne l’ai jamais sur moi, du coup, on ne m’épargne pas quand on m’arrête .. (euh, ça m’est arrivé une fois … bing : 180$ pour un exces de vitesse ..

  • Beaucoup de routes ne sont pas en enrobé continu de bitume mais en plaques de béton séparées par des joints de dilatation. Un choc à chaque joint. Ca peut durer des centaines de milles. Le béton mouillé est très glissant. Il y a des fissures et des craquelures d’usure donc il faut aller doucement en moto.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.