Parents Teacher Conferences – habitudes scolaires américaines

Si il y a une constante aux États-Unis, c’est la manière avec laquelle reviennent toujours immuablement, durablement et périodiquement, certaines habitudes. Au début cela surprend, puis, on s’y fait et on s’y plie. 
L’école n’y échappe pas : aujourd’hui et demain, ont lieu les Parents Teacher Conferences. Un terme barbare, mais une institution assurément. 
Alors, en fait, quand vous rentrez dans le système scolaire américain, il y a tout un vocabulaire à assimiler … et ce n’est pas inné. 
Par exemple, on vous parlera en tout premier lieu de la Back to School Night … non, ce n’est pas la nuit du retour à l’école, ni la grand messe, c’est tout simplement, le rituel de rentrée où, le principale vous accueille pour vous donner les grandes lignes de l’année scolaire, vous rappeler les valeurs de l’école, les temps forts à venir .. etc .. 
Souvent, on y présente les membres du PTA (Parent Teacher Association), l’association des parents d’élèves si on veut, quoique, on ne pourra pas trouver d’équivalent en France .. J’ai été Présidente il y a 3 ans déjà, et je pourrais vous en dire un rayon … Les room parents (genre parents délégués, mais encore-là, le concept n’est pas tout à fait le même, car l’implication des parents dans la vie scolaire est bien plus importante qu’en France), se proposent : il y en a deux par classe en général. 
A Mid-Term (moitié de semestre), on reçoit le premier bulletin des enfants et suivent dans la foulée, les fameuses Parent-Teacher-Conferences. 
Ce matin, je suis donc allée avec ma 3ème puce voir sa prof (généralement, on y va sans l’enfant, mais là, il lui était demandé de venir). 
L’institutrice a commencé par me demander si nous avions des questions, puis elle m’a mise devant les yeux, deux feuilles avec les résultats aux standardised tests de ma fille. Heureuse de constater que ma petite puce était largement au dessus des notes requises en “reading comprehension, social study (histoire), langage art (anglais) et math), nous avons enchaîné sur une évaluation de son comportement et de ses aptitudes.
J’ai complètement “halluciné” sur les méthodes qui je vous l’avoue, finalement ne m’étonne pas tant que cela tant le psychologique intervient souvent dans l’éducation américaine. Et j’avoue que je trouve la méthode pas mal. 
On demande à l’élève de s’autoévaluer selon certains critères en fonction d’une échelle. 
Les questions étaient classées selon 2 critères :

  • Habitudes de travail : travail, garder sa table et son travail organisé, compléter les devoirs dans les temps, faire de mon mieux, travailler en groupe …
  • Académique : lire, écriture, math, histoire, science … 

La maîtresse fait de même et quand les deux avis divergent, on en discute lors de cet entretien. On a donc discuté avec ma puce de ses difficultés à intervenir de manière spontanée en classe et de son comportement de travail en groupe.
L’envers de la feuille était une série de phrases et elle devait les finir : (en italique les réponses de ma puces)
Ce trimestre je vais réellement améliorer mon attention en classe et essayer de ne pas être distraite.
Le prochain trimestre j’espère améliorer mes préparations pour les tests.
Mes 3 buts que j’ai pour moi sont :

  1. Préparer mieux mes tests,
  2. faire tous mes devoirs (la mère : ???)
  3. mieux pratiquer l’apprentissage des mots
Pour atteindre ces buts, je vais 
  1. prendre du temps pour le faire et essayer de ne pas être trop distraite quand je rentre à la maison, (le mot de la mère : ok, tu laisses un peu Instagram et tes 500 abonnés).
  2. aller dans la classe un peu plus en avance (le mot de la mère : ah bon, je ne savais pas : tu arrives à quelle heure avec le bus ??)
  3. etc ….
Ce que je préfère de mon 6th grade (la 6ème est intégré ici et uniquement ici dans l’élémentaire) : les sciences et l’étude de l’Egypte ancienne…

J’ai trouvé cela formidable : cela permet à l’enfant de mieux se connaître et aussi se fixer des buts à atteindre. Je ne crois pas avoir jamais rencontrer pareille méthode lors de ma scolarité tout entière. Ce n’est pas la première fois que je suis amenée à voir cela demandée aux enfants aux Etats-Unis. En Middle school (collège), il y avait déjà eu ce genre de travail demandé à mes deux grandes (ils devaient se présenter devant un jurée et décrire les challenges qu’ils s’étaient fixés en début de scolarité au collège puis leurs résultats).
Ce que j’ai aimé aussi c’est la conclusion de la prof : après les appréciations générales du type : “tu as fait des progrès et tu as une très bonne attitude en classe, tu prends les bonnes décisions lors des travaux de groupe”... Elle a enchaîné en disant : “J’aimerais que tu aies plus souvent une attitude de leader. Quand tu es avec une copine et qu’elle fait le mauvais choix, affirme toi et dis que tu ne veux pas faire ce choix-là, et prends la bonne décision, même si la copine persiste dans son mauvais choix...” et suit une explication, où j’apprends que ma puce est arrivée quelque fois en retard (alors qu’elle arrive avec le bus forcément à l’heure), parce-qu’elle avait suivi une de ses copines … 
Voilà, je suis tombée des nues en entendant cela .. ouah … est ce que vous avez déjà entendu parler de telle méthodes utilisées dans le système scolaire français .. je ne suis pas prof, mais je ne crois pas … y aurait il quelque chose à apprendre du côté américain ?? 
Bon pour conclure, je vous dirais que à la fin, j’ai glissé mon petit couplet en lui disant qu’à la maison, nous ne parlions que français et que moi, présentement, j’étais une grande ignorante de la culture scolaire américaine et que donc, il ne fallait pas qu’elle s’inquiète si parfois, souvent, je paraissais un peu à la traîne … voire complètement larguée … 

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.