Bons baisers du pays Amish … 8 cartes postales pour comprendre les Amish

Au fond, quelle est la philosophie des Amish ?

On les voit dans les champs faire les foins au printemps à la main ou presque.
On les voit dans leur buggy sur les routes.
On les croise habillés comme au XIXème siècle.
On sait qu’ils refusent le progrès, vivent sans électricité, donc en ignorant toutes les nouvelles technologies.
Mais qu’est ce qui les motivent ?
Et bien, ils vivent en s’inspirant tout simplement de la Bible, leur bible, en l’étudiant mot à mot et en la suivant exclusivement.
C’est un mouvement qui a débuté en Suisse. Après avoir été connu sous le nom de Swiss brethen (frère suisse), ils furent nommés, les Anabaptistes car ils baptisaient les adultes qui avaient déjà été baptisés étant jeune. En 1525, rejeté par l’Eglise d’état, ces personnes commencèrent un nouveau mouvement.
11 ans plus tard un frère hollandais appelé Menno Simmons, quitta l’église catholique et devint un membre influent de ce mouvement des anabaptistes. Grâce à ses habilités à enseigner et écrire, de nombreuses personnes commencèrent à le suivre.
En dépit de nombreuses persécutions, le mouvement pris de l’ampleur et de Suisse, il se dispersa à travers l’Europe en Autriche, Allemagne, France etc
Le mouvement Amish a aussi son origine en Suisse. En 1693, un jeune mennonite, Jakob Ammann, sentait que l’église prenait trop de distance avec la bible et créa son propre mouvement : c’est ainsi que le mouvement des Amish était né.
En quête de liberté, de nombreux groupes de Amish et Mennonites émigrèrent aux US au XVIIIème siècle.
Les fondements de ces deux mouvements sont la FOI, une foi très fondamentaliste en la Bible. Leur principale source d’enseignement est donc tiré directement de là.
Les deux mouvements varient maintenant un petit peu, les mennonites acceptant un peu plus le progrès. Mais un style de vie simple est encouragé : ils doivent être habillés de manière simple en évitant le matérialisme et l’extravagance. Ces deux groupes trouvent leur différence dans leur manière d’être dans le monde réel ou pas.
Nous en croisons souvent dans la ville de Kansas City et la dernière fois, j’étais dans le magasin Abercrombie and Fish, deux jeunes filles et une mère achetaient du parfum : j’ai trouvé cela plutôt drôle de les voir dans ce magasin. Une autre fois, j’ai croisé une famille entière dans un centre commerciale : il y avait une dizaine d’enfants.
Et la première fois que j’en avais vu, c’était il y a très longtemps au musée de l’Espace à Washington DC.
Habitant maintenant en plein Midwest, à vrai dire, j’ai compris que la religion (quelle qu’elle soit) est complètement ancrée dans la vie des gens. Ils s’identifient à une église : le nombre de mouvements présents est énorme avec une prédominance des Eglises évangéliques. Mais à travers ces mouvements, on dénombre encore d’autres sous-mouvements avec des tendances très larges : cela va d’un certain libéralisme à un conservatisme forcené. L’enseignement fondamentaliste de la bible est aussi très prégnant. Pas étonnant alors que suivant leur pasteur, abreuvés par leur philosophie, certains rejettent complètement les préceptes de la Science. C’est malheureux mais c’est comme cela.
Finalement, les Amish et Mennonites s’inscrivent donc dans ce mouvement, à la différence peut-être que eux vivent complètement leur foi jusqu’au bout… il me semble … vaste débat à vrai dire ..

On est très loin de l’esprit éclairé de Harvard, Stanford ou MIT … encore un énorme contraste aux Etats-Unis…

Allez, je vous laisse méditer sur ces belles cartes postales …
dans les champs

Cartes postales éditées par P Graham DUNN

Mes deux autres articles sur mes visites aux pays des amish :
Step Back in Time
Une rencontre

2 Comments

  • Coucou Isabelle,
    merci beaucoup pour cet article, j’ai appris des choses. J’ai suivi deux téléréalités cette année qui ont été diffusée ici : Amish mafia (je n’ai pas trop aimé) et Les ménnonites (j’ai beaucoup aimé).
    Je te suis toujours et j’adore toujours autant te lire. J’ai vu sur insta les photos de jardins décorés pour Halloween. Je voulais te demander si cette fête avait l’ampleur qu’on imagine en France ? Car ici ça reste marginal.
    Bisous pluvieux
    Patache

    • merci pour ton petit mot bien sympathique.. Halloween est une fête très importante : en général, il y a des Halloween party chez les uns et les autres et le jour J, des parades dans les écoles et le soir : la recherche des bonbons par les enfants dans les maisons …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.