Lockdown Procedure, vague menace .. mais que fait la police ?

Bon, alors, il est arrivé une drôle d’histoire, enfin drôle .. si on veut …
Lundi, ma petite puce est revenue de l’école à 3h21 avec son bus. Et elle m’a dit : “Tu sais Maman, on a été en lockdown cet après-midi et on n’a pas pu aller en récréation”.. Et moi : “Ah bon, mais pourquoi ?”, “-Ben, y a un type, qui a téléphoné et qui a dit qu’il tirerait sur des enfants de notre School District “… “??!!? Ah Génial … Ok, bon .. bizarre” …
Et puis, impossible d’en savoir plus.
Un lockdown, c’est une procédure qui est appliquée quand il y a une menace extérieure à l’école : les enfants sont alors confinés à l’intérieur. A ne pas confondre avec un Code Red, qui intervient quand une personne étrangère est entrée à l’intérieur de l’école : les enfants sont alors entraînés à aller se calfeutrer au fond de la classe en ayant fermé au préalable la porte et les rideaux.
A 3h41 pm, je reçois cet email du school district :
Une vague menace reçue par la police de la commune voisine … Comme précaution, il a été demandé aux écoles de suspendre toutes les activités extérieures, mais de terminer l’école à l’heure normale. Heureusement, on la donc su après l’avis …
A 5h, les deux grandes sont rentrées et m’ont déclaré qu’elles n’avaient pas couru dehors, et que par précaution, tout le monde était allé dans le stade. Ça ne les a pas empêchés d’aller courir à 8h du soir finalement.. Bon oui, on ne loupe pas un jour de course…
Et le lendemain sur la page facebook du school district, il était écrit :

En gros, une histoire abracadabrante…

La Police venait de donner une explication : A l’heure dite, celle-ci n’avait pas pu élucider davantage l’affaire. Voici les faits :
  • A 7h30, lundi matin, ils avaient reçu un coup de fil d’une personne déclarant qu’il y aurait une attaque dans les environs des High Schools de notre school district. La police rappela aussitôt le numéro et tomba sur une femme qui expliqua qu’un adolescent, qu’elle identifiait comme son fils, était énervé par une dispute qu’il avait eu durant le week-end dans le Johnson County au Kansas (chez nous). Elle dit que son fils, un lycéen du Missouri, était peut-être en route pour le Johnson County et qu’il pouvait être armé. Elle donna son nom. Quand la police demanda plus d’information, elle raccrocha.
  • L’officier tenta de rappeler mais n’obtint aucune réponse.
  • Un moment après, la femme rappela et dit que son fils était rentré et qu’il n’était pas armé, que tout allait bien et elle raccrocha encore.
  • La police a alors rappelé mais, un message dit alors que la ligne avait été déconnectée et qu’elle n’était plus en service.
La police avertit les schools districts d’une attaque possible.
Après des investigations, il s’avéra que le nom de l’élève donné ne correspondait à aucun nom dans les écoles du Missouri. De plus, le numéro de téléphone qui avait été donné, n’a pas pu être identifié car il n’était plus assigné.
A l’heure actuelle, il a été impossible de valider les informations. La police augmentera ses effectifs autour des High-Schools…
J’ai trouvé hallucinant qu’un numéro de téléphone ne puisse pas donner plus d’informations. A l’heure où la NSA est capable de lire tous vos emails, la police n’est pas capable de déterminer qui était au bout du fil. Quelque chose m’échappe.
Voilà, et nous n’en savons pas davantage .. très bizarre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.