Il était 8h46 à New-York ce jour-là : Always remember Nine Eleven !

Bien sur, tout le monde l’aura noté, nous étions le 11 septembre aujourd’hui et tout le monde se souvient que ce jour-là en 2001, une chose impensable, horrible est arrivée. On nous a repassé en boucle ces images, 100 fois, 1000 fois, nous avons revu ces scènes d’avion s’enfonçant dans la tour. 
10 000 fois, on nous aura rappelé le scénario.
100 000 fois, nous aurons pleuré en entendant le calvaire des gens impliqués de près ou de loin, de ces pauvres gens qui sautaient sans espoir du haut de la tour, de ceux qui étaient dans les autres avions et enfin de ceux qui ont perdu quelqu’un de cher ce fameux 11 septembre.

A cet instant, le monde a retenu sa respiration comme sidéré.

Que reste-t-il de ce moment précis : un tas de ruine rasée au bout d’une île, une épave d’avion, un trou béant rebouché au Pentagone.. mais surtout une énorme souffrance encore pour beaucoup d’américains et pour tous ceux qui ont été touchés de près ou de loin à ce drame.
Aujourd’hui à Shawnee Kansas, j’ai vu des drapeaux en berne, des drapeaux un peu partout pour dire : JE ME SOUVIENS. 1200 miles séparent le Kansas de New-York ( presque 2000 km).
Et puis, juste pour dire que j’y pensais, j’ai posté sur mon mur privé Facebook la phrase suivante :

Vous souvenez vous de ce que vous faisiez le 11 septembre 2001 à 9h, heure de New-York ?”

A cet instant précis, le monde s’est arrêté et la mémoire s’est figée !

  • Sylvie : En Californie, c’était l’hystérie
  • François : Moi, j’étais au boulot à bosser sur une télé et j’ai tout vu en direct
  • Odile : Moi, j’étais en réunion toute la journée, j’ai mis la radio dans l’auto en rentrant à la maison et j’ai tout entendu.. puis vu à la télé : inoubliable…
  • Alice : Moi, je rentrais de l’école et je voulais regarder mes dessins-animés comme tous les soirs et Bim ! sur toutes les chaînes !
  • Gaëlle : F m’a appelé en me disant de brancher la TV : il était 15h et on a tout suivi en direct avec incrédulité et stupeur..
  • Séverine : moi j’étais malade comme un chien, on est allé chez le médecin qui nous a dit. Mais a l’epoque je ne savais rien du monde ni ou était NYC sur une carte…
  • Muriel : moi aussi j’étais à Taipei et j’ai tout suivi en direct à la TV déjà 12 ans !
  • Odile : J’étais au bureau, mon mari aussi a l’étage du dessous…il a débarque dans mon box pour me dire de passer sur internet… On n’y croyait pas, tout le monde a stoppé ce qu’il était en train de faire…
  • Aude : Nous venions d’atterrir tous les 2 à Las Vegas pour des vacances. On a rien su le soir même , on ne c’est rendu compte de rien. dans cette ville on est vraiment déconnecté de la réalité, quelques boutiques avaient baissé leur rideau mais rien de plus. Ce n’est que le lendemain matin lorsque notre famille en France qui gardait nos jeunes enfants, très inquiète nous a contacte pour savoir si tout était ok.
  • Annabelle : je révisais mon CAPEPS a la maison et j’ai mis les info….je n’ai plus révisé de la journée…j’ai bcp pleuré, horrifiée de voir tt ça LIVE!!!! j’en ai encore des frissons….
  • Helene : J’étais chez JetJ à Paris au marketing, on était 12 dans un grand open space… je ne te raconte pas le silence glacial qu`il y a eu! on s’en souvient tous et on s’en souviendra tous encore!
  • Estelle : Je travaillais à I. Je l’ai su rapidement: la salle des marchés est branchée sur CNN, reuters….on a eu peur pour nos collègues new yorkais. Horrible.
  • Olivier : J’ai appris le premier crash à Oulx. Le second dans la voiture en montant le Mont-Genèvre…
  • Delphine : Nous étions aussi à Taipei…branchés sur CNN pour les infos…regardant les images du 1er avion en se disant que ce n’était pas possible et la, le 2eme avion a fonce sur les tours ! Un vrai film d’horreur…encore beaucoup d’émotions en y repensant…
  • Vincent : J’ai vu les premières images dans la galerie commercial du CORA (un ‘carouf belge en somme) à Anderlecht (banlieue de bruxelles).
Et moi dans tout cela : j’habitais Taipei : ce soir-là (oui, il y a 12 heures de décalage entre Taipei et New-York), j’étais toute seule et j’ai zappé sur la télé et je suis tombée sur Taxi sur HBO et comme c’était pas si souvent qu’on avait un film français à la téloche, et bien je suis restée sur Taxi. Le lendemain, mon mari qui était revenu tard, est parti tôt prendre un avion pour Singapore en faisant escale à Bangkok. Son premier avion était anormalement vide et quand il est arrivé à Bangkok, son boss lui a intimé l’ordre de rester sur place : il y est resté deux jours avec interdiction de monter dans un avion. Moi, je suis restée devant la télé chinoise…. bouche bée, les larmes aux yeux.

Voilà comment cet instant est resté gravé dans la mémoire des gens : tout le monde se souvient de cet instant précis et de tout ce qui a suivi … Pourquoi ? Pourquoi plus ce moment qu’un autre ?

Et vous ? Vous rappelez-vous ce que vous faisiez le 11 septembre 2001 vers 8h46, heure de New-York ?

9 Comments

  • J’étais en cours (j’avais 12 ans), et j’ai fini assez tôt, j’habitais juste à côté du collège donc je suis vite rentrée et j’ai allumé la TV (chose que je ne faisais jamais d’habitude) et vu les tours s’effondrer en direct dans le journal TV anticipé de Pujadas. Mon père est rentré peu de temps après et était déjà au courant, via internet.

  • Moi j’étais en vacances, j’avais fait une grasse matinée et comme j’avais envie de partir j’ai allumé la télé pour voir un peu la météo et puis je suis resté la journée devant la télé à regarder ces images !
    Du coup je ne suis pas parti tout de suite pourtant je ne prenais pas l’avion mais ça m’avait marqué.
    Un peu plus tard j’avais décidé de partir vers Toulouse mais c’était le 21 septembre jour de l’explosion d’AZF. J’ai du changer de destination !
    Autant dire que ce mois de septembre 2001 je m’en rappelle bien.

  • J’était dans mon magasin devant plus de 100 écran TV. Les clients étaient figés et mes vendeurs regardaient les TV sans s’occuper des clients. Je m’approche d’eux pour les réprimander de ne pas s’occuper de tant de clients et de se contenter de regarder un film d’action bourré d’effets spéciaux… J’ai bien mis 5 minutes avant d’être convaincu, effaré, tétanisé devant ce que je découvrais en direct. Et lorsque nous avons vu le second avion, c’était l’incompréhension totale!

  • Et bien moi je m’en rappelle comme si était hier. j’étais arrivé depuis 1 mois aux usa en tant que fille au pair et je regardais la télé ….j’ai tout vécu en direct…la maman qui me téléphone pour me dire ne dis rien aux enfants à leur retour d’école….J’en ai froid dans le dos ….

  • J’effectuais un stage à Paris dans une maison d’édition et je revenais de la Poste. Mes amis et collègues m’ont sauté dessus pour me dire ce qui venait de se passer. On avait pas la télé mais on a écouté la radio tout l’après-midi. Un copain nous appelait régulièrement de chez lui pour nous raconter ce qu’il voyait à la télé…

    Oui, ça nous a tous marqués.

  • J’étais très enceinte et je n’avais aucune idée de ce qui se passait dans le monde depuis des jours, quand une copine anglaise a débarqué chez moi hystérique en me disant d’allumer la télé…mon mari a téléphone 2 minutes après, en disant la même chose. On était en Irlande, tout le monde a de la famille aux US.
    Le frère de ma copine travaillait la bas, il avait raté son avion ce jour la…c’était celui de la deuxième tour. On a mis plus de 48 h a pouvoir le joindre…

  • Je travaillais sur une base militaire canadienne. Mon conjoint travaillait au QG. J’écoutais la radio et j’ai entendu live la description des événements. Mon mari m’a téléphoné pour m’informer de ce qui se passait, et me dire de ne pas l’attendre pour retourner à la maison après le travail… il est revenu deux plus tard.

  • Moi je rentrais de course avec ma mere, j’ai allumé la 1 j’ai vu la première tour qui fumait,je me suis dit oh non encore un film à sensation, j’ai zappé et là je me suis rendue compte que c’était pas un film. Et puis le deuxième avion est arrivé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.