En France aussi : nos jardins secrets !

Je vous emmène aujourd’hui, dans un petit coin des Alpes, des Hautes Alpes plus exactement, où pousse en masse une fleurs pourtant ultra rare : le chardon bleu des Alpes, ou encore le Panicaut des Alpes (Eryngium alpinum). C’est une espèce protégée depuis 1982. Et l’endroit où elle pousse est au bout d’une route non goudronnée dans une petite vallée des Alpes reculées : La Vallée du Fournel. Le terrain a été déclaré Réserve Naturelle, en espérant que cette plante piquante mais magnifique ne vienne pas à être saccagée.

Un petit peu de botanique : il s’agit d’une espèce vivace, haute de 30 à 60 cm. Elle fleurie de juillet à août. Les fleurs son petites, blanches groupées en têtes oblongues (de 2 à 4 cm) et entourées à leur base d’un involucre de dix à vingts bractées bleuâtres à violet (de 3 à 6 cm) : d’où l’ombelle qui en résulte. Ces ombelles sont portées par de longs pédoncules dans les tons de bleu aussi. Elles poussent exclusivement dans un terrain calcaire. Elle fait partie de la famille des Apiacées.

Et à cet endroit, on trouve aussi d’autres petites fleurs, comme des orchidées sauvages des Alpes.



Voilà, alors, sachez la regarder et pas la cueillir … elle restera là .. et reviendra tous les ans.

petite précision : le panicaut des dûnes est légèrement différent et se retrouve plus particulièrement sur les plages d’Amérique du Sud.

C’était ma participation au deuxième défi blog « En France aussi » dont le thème était : jardin secret. Ce rendez-vous est organisé par des amies de la blogosphère :  Nioki on the road, La Terre sur son 31 et Le coin des voyageurs.

 

Join the Conversation

14 Comments

  1. Très jolies photos. je ne connaissais pas ce chardon, pourtant le panicaut ça me disait quelque chose. j’ai vérifié et effectivement celui que je connais est le panicaut maritime ou chardon des dunes qui lui n’est pas rare sur les côtes atlantiques.;)

  2. says: Nath'

    Un jardin sauvage comme je les aime : ah si je pouvais je m’y rendrais tout de suite ! 🙂
    Tu as raison de souligner le fait qu’il est nécessaire de protéger ces espèces florales de toute beauté !

  3. says: Odile aux US

    salut, je re-decouvre ton article au travers du blog “la Terre sur son 31” et je me dis que je connais bien mal la montagne en été ! encore une destination sur ma liste de “retour en France”. Bises,

    1. une question qui n’a rien à voir avec le sujet de l’article ..
      Because, I think, they just like to discover and I think it is a cultural thing… They like to go where noone is going . They like to see the world .. they like to see the beauty of your country. I had an american friend who was living in Phoenix : she only went once in the Grand Canyon and she told me that for her, there was no interst to go again .. for me it was unbeliveable …

Leave a comment
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.