Road trip à travers les volcans des Cascade Ranges : 1ère partie : l’Oregon

Entre l’Orégon et nous, c’est une longue histoire : en 2003 en revenant de Taiwan, nous nous installons à Grenoble. Nos voisins d’en dessous sont une famille de Portland, Oregon. En 2004, il quitte la région pour retourner là-bas. En 2006, enceinte de 5 mois et demi, je pars avec ma grande puce leur rendre visite. En 2008, nous emménageons en Californie. Par la suite, nous venons à leur rencontre à Crater Lake, lors d’un road trip à travers le nord de la Californie et l’Oregon dans les Cascade ranges.
Quand nous déménageons au Kansas, nous ne coupons pas les liens : ils sont tous les deux de Kansas City et reviennent régulièrement rendre visite à leur famille .. Il y a deux semaines, ils étaient ici et nous avons fêté ensemble nos 10 ans d’amitié.
Alors, j’ai voulu vous faire un petit résumé de ce très beau road trip que nous avions fait ensemble.
L’Oregon, c’est un état semi montagneux au nord de la Californie. Cet état est réputé pour ses vins de la Willamette Valley, sa magnifique côte, pour les Gorges de la Columbia River mais aussi pour sa chaîne montagneuse : les Cascade Range.
 Cette chaîne de montagne s’étale de la Colombie Britannique (Canada) jusqu’au nord de la Californie et est caractérisée par une chaîne de volcans dont le plus connu est le Mont Saint Helens. Sa dernière éruption fût en 1981 et ravagea une bonne partie du paysage locale… mais c’est une autre histoire : il se trouve dans l’état du Washington.
Notre première étape, nous emmène à Crater Lake National Park : situé dans le sud de l’état, ce sont des eaux pures et limpides dans un vase clôt.
C’est le lac le plus profond des Etats-Unis (1943 feet soit près de 600 m de profondeur), gisant dans le crater d’un volcan géant. Son périmètre est aussi en conséquence : 33 miles, soit près de 50 km.
Le lac s’est formé lors d’une éruption massive du Mont Mazama, il y a près de 6600 ans. Celui-ci fut en partie détruit.
Le lac ne se remplie que de l’eau de pluie : c’est un endroit fermé : aucune eau n’y arrive, hormis l’eau de pluie, aucune eau n’en sort.
Et bien que cela soit un des endroits les plus froids de l’Oregon, le lac ne gèle que très rarement. Des sources d’eaux chaudes ont été découvertes dans le lac.
Sur les côtés et un peu en contre-bas, on retrouve des drôles de formations géologiques : il s’agit de Hoodoos, vestiges de l’éruption.
Un chemin unique descend jusqu’en bas. L’eau est limpide et claire. La descente est tranquile tandis que la montée un peu moins.

Mais il nous faut reprendre la route et nous évitons l’autoroute en nous enfonçant un peu plus dans les Cascade Range : au passage, nous nous prenons un cours de géologie.

Pour arriver par hasard dans un lieu encore volcanique et insolite : Newberry National Volcanic Monument.
Là, même topo qu’à Crater Lake, sauf, que le lac formé s’est divisé en 2 : Paulina et East Lake, mais le spectacle vaut le détour car une coulée de lave géante barre le paysage : vestige d’une éruption, il y a 1300 ans.
Et nous continuons notre route le long de cette scenic Byway, qui nous emmène vers le nord et nous rapproche de Portland. Le dernier sur la liste est bien le Mont Hood : formidable colosse de plus de 3400 m d’altitude. Sa dernière éruption remonte à 1866. Il est situé à plus de 100 km de Portland et est visible du haut de la ville.

6 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.