Match de foot à l’Américaine

Kansas City est connue aux Etats-Unis pour son équipe de foot-ball.. Eh oui, on ne s’attend pas à cela en pleine Amérique profonde. Car les sports nationaux sont plutôt le Foot Ball américain et le Base Ball. Mais, ici, l’équipe de foot (soccer) est une très grande fierté locale que portent petits et grands.
Il n’est pas rare de voir des drapeaux du club accrochés aux fenêtres des maisons, de voir des petits comme des grands porter des tee-shirt bleus claires couleur du club et des auto-collants collés sur les voitures.
L’agglomération de Kansas City, tout état confondu (Missouri et Kansas) soutient sa brillante équipe. Il faut dire qu’ils reviennent de loin. Auparavent les Wizards, ils se contentaient des dernières places du classement. Racheté en 2006 par un groupement d’investisseurs, l’équipe change de nom en 2010 et devient le Sporting KC. Par la suite, un stade, un magnifique stade est construit côté Kansas, à l’extérieur de la ville mais sur le territoire de Kansas City, Kansas. Depuis deux ans, l’équipe est une des meilleures du pays. Ils sont actuellement premier du championat EST…
Et aller à un match de foot, ici, est une histoire de famille : oui, petits et grands se rendent fièrement pratiquement toutes les deux semaines voir un match. Les familles débarquent ensemble, toutes de bleu clair vétues. L’ambiance est paisible et bon enfant. Il est vrai qu’il est rare de voir des supporters d’une autre équipe, : les distances étant tellement grandes, les gens se déplacent peu pour suivre leur équipe respective.
Le jour où les Timbers de Portland Oregon, sont venus jouer ici à Kansas City, on a juste vu un petit coin du stade se parer des couleurs de leur club : le vert. Et pourtant, les Timbers sont à eux seuls aussi une institution à Portland.
De mon côté, vous dire que j’ai toujours été une grande fan de foot : Non : avant d’arriver à Kansas City, je n’avais JAMAIS regardé un match de ma vie : même à la télé .. Ca me laissait complètement indiférente.
Mon mari, grand fan devant l’éternel de foot et surtout de l’OM, a commencé à fréquenter le stade de KC en y emmenant les enfants quand il s’est rendu compte que les gens venaient en famille. Moi de mon côté, c’est une amie qui m’y a entrainée : un jour à 18h30, elle m’a appelée et m’a dit : « j’ai une place : si tu veux, je suis là dans 30 mn, je passe te prendre et on y va ensemble » .. J’ai hésité 5 secondes et puis j’ai dit oui : elle est aussi une grande fan de cette équipe mais pour de bonnes raisons : son mari est l’un des coachs.
Alors, j’ai été gagnée par l’ambiance des matchs et la suivre dans les coulisses a aussi été grisant : j’y ai rencontré les joueurs de l’équipe : Graham Zusi, Jimmy Nielsen, Kei Kamara et bien sur, notre vedette française : Aurélien Colin. Et puis, un jour lors de la venue des Timbers, j’ai eu la chance de rencontrer  par hasard deux joueurs français de l’équipe adverse de Portland : Frédéric Piquionne et Mikael Silverstre (cf la photo plus haut) : c’est une histoire un peu longue, mais on a bien discuté et ils sont tous les deux vraiment sympa. Ils nous ont expliqué pourquoi, ils jouaient et finissaient leur carrière aux US.
Et dans les coulisses, on a eu l’extrême privilège de visiter les installations incroyablement chics du stade : la salle de conférence de presse ou les installations pour l’entrainement et le bien-être des joueurs, ou la salle de conférence avant-match.
Alors comment se passe un match ?
Les débuts de match : un peu avant que tout commence, on voit se balader la mascotte du club qui n’est autre qu’un gros chien sympathique (avec mon petit loup).
Ensuite, on a droit en vrac et pas dans l’ordre :
  • à l’hymne national, chanté par une célébrité locale : le stade retient son souffle, la main droite sur le coeur,
  • un feu d’artifice,
  • la présentation de l’équipe sur les écrans géants,
  • les hurlements du chaudron de supporters et leurs drapeaux ..
  • la prière de chaque équipe..

Le match peut enfin commencer …

Ensuite, la foule est très réactives, les yeux rivés sur ses champions locaux … le chaudron vibre aux rythmes des tambours et des chansons…
Et quand un but est marqué par le Sporting KC, ben c’est l’explosion de joie dans les tribunes, la musique à fond et les paillettes bleus dans le ciel.
Par contre, quand un but de l’équipe adverse est marqué, on a soit des huements de l’assemblée ou presque rien .. aucune réaction … c’est assez drôle.
Il y a deux semaines, ce sont les Red Bulls de New-York, qui sont venus jouer à KC. Une des vedettes de l’équipe de New-York n’est autre que Thierry Henry, oui, notre Thierry Henry national.
Quand le Sporting KC gagne, l’ambiance est à son apogée à la fin … quand elle perd .. ce qui arrive, les gens finissent par se désinteresser du match, et il n’est pas rare de les voir partir avant la fin pour ne pas être pris dans les embouteillages…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.