En France aussi : Colmars les Alpes, un des plus beaux villages de France, et son spectacle sur Vauban.

Une fois n’est pas coutume, aujourd’hui, je vous parle d’un petit village en France…
Colmars les Alpes : La ville fortifiée
Oui, je suis toujours aux US, je ne suis pas revenue en France cet été, mais puisque j’aime mon pays, je voulais participer à ce nouveau défi blog « En France aussi » qu’organisent des amies de la blogosphère :  Nioki on the road, La Terre sur son 31 et Le coin des voyageurs : ce mois-ci, le thème était les plus beaux villages de France.
 
Aujourd’hui, j’ai choisi de vous parler du village de Colmars les Alpes dans les Alpes de Hautes Provences, non loin du Parc National du Mercantour.
Colmars, c’est un petit village tout fortifié dans la très reculée vallée du Haut Verdon. Son statut de ville frontière au 14ème siècle entre le duché de Savoie et le Comté de Nice, lui a valu une première série de fortifications dont il ne reste pas grand chose.
A la fin du 17ème siècle, Colmars voit ses fortifications se modifier et se développer : cela lui donnera son allure actuelle. En effet, la guerre de la ligue d’Augsbourg en 1690 contraint Louis XIV à renforcer son système de fortification des villes frontières. Il envoie Vauban. Peu après, il envoie deux autres architectes construire les deux forts qui jouxtent la ville sur deux collines opposées, le Fort de France et le Fort de Savoie.
La petite ville qui est plutôt un village a su garder un charme authentique et a su mettre en avant son patrimoine.

 

Elle est surplombée au nord et au sud par ses deux forts. Ici, le Fort de Savoie, en allant sur la route d’Allos.
Le Fort de Savoie
Avec l’aimable autorisation de son auteur, mon grand frère, Olivier Joseph, je publie ce panorama de la ville : pris du Fort de Savoie.
Je vous parle aussi de ce village pour une autre bonne raison : il a été le lieu de mes vacances toute mon enfance. Ma grand-mère avait hérité à l’époque de la maison que ses parents avaient acheté, il y a bien longtemps : une très vieille maison âgée de plus de 200 ans. Nous y passions toutes nos vacances d’été et d’hiver. Mais depuis 25 ans, j’y vais très rarement, la famille ayant élu domicile dans une autre partie des Alpes (un peu plus au nord dans le Briançonnais).
Et puis, l’an dernier, j’y suis retournée pour une bonne raison : je venais assister au spectacle que mon frère Olivier Joseph monte chaque été. Il a écrit cette fresque historique en s’inspirant d’archives retrouvées un peu partout. La mise en scène est réalisée par Franck Getreau, acteur de formation et rôle principal. Si vous l’avez manqué et que vous êtes dans le coin, le prochain spectacle est le 25 août (juste un petit peu de pub au passage).
Il s’agissait de la visite de Vauban dans ses remparts… un spectacle très fin, une mise en scène très sympa qui nous fait aller du Fort de France au Fort de Savoie en passant par la ville fortifiée.
La première scène se passe devant le Fort de France, et les acteurs se déplacent au grès du spectacle dans le village. Le public gravite autour, souvent mélangé aux figurants, des gens du village qui participent aussi. Les scènes succèdent les unes aux autres. A la fin, le spectacle se termine dans une des salles du Fort de Savoie (l’entrée est alors de 3 euros).
une petite vidéo qui annonce le spectacle.

 

 

Vauban lui même

 

son ingénieur, La Blottière
Devant l’Eglise, le curé du village fini par se bagarrer avec le sommelier. A part les deux principaux rôles, tous les autres rôles sont tenus par des habitants du villages qui le prennent très au sérieux : comme le pharmacien du village qui tient lieu de l’apothicaire de l’époque.
Le Curé qui se bagarre avec le marchand de vin

La nuit tombe et la pièce devient de plus en plus sombre : la lumière des néons donne un charme encore plus prononcé au spectacle.

les ramparts de Colmars

Un étrange personnage : la Dame Blanche fait son apparition, comme un fantôme, au fil du spectacle.

La dame blanche

 

 

 

 

 

 

 

 

Vue sur le Fort de Savoie

 

Puis à la tombée de la nuit, la scène se déplace vers le Fort de Savoie.

 

 

Arrivée au Fort

 

le pharmacien apothicaire

 

Feu de camp
Catina alias Olivier

et se termine dans la salle du fort.

 

La dernière scène a lieu à l’intérieur du Fort de Savoie … A la fin, la guerre éclate et tout ce beau monde qui était venu se retrouver pour l’inspection de la ville, part à la guerre. D’une voie off, la Dame Blanche nous débite l’épilogue.
Une beau spectacle historique, avec un esprit sympathique puisqu’il allie professionnalisme et talents locaux. Je vous le recommande.

Le spectacle se termine après plusieurs heures  ..

 

 

 

Si vous vous trouvez par là, n’hésitez pas à aller visiter cet endroit : Colmars est un des villages du Mercantour.


http://www.colmars-les-alpes.fr/sites_historiques.html
Cet article participe au rendez-vous mensuel « En France aussi » de  Nioki on the road, La Terre sur son 31 et Le coin des voyageurs : ce mois-ci, le thème était les plus beaux villages de France.

10 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.