Le tragic destin de 3 petits lapins…

Ou comment le chien de la voisine a irrémédiablement séparé ces petits lapins de leur mère ..
Bon, j’arrête les titres sensationnels à la France Dimanche .. Je l’ai mentionné dans mon précédent article, il nous est arrivé une petite aventure la semaine dernière, quand LiMing était en charge des chiens et chats de la voisine, le temps de ses vacances.
Ses deux chiens ont la possibilité de sortir dehors par une petite porte, quand bon leur semble dans le jardin qui est clôturé. 
Ce matin-là, je suis venue avec elle pour l’aider et nous avons vu plusieurs fois, au dehors, un lapin qui venait au beau milieu du jardin. Nous étions attendries et Lady, le grand chien s’est vite empressée de sortir pour aller l’embêter et le chasser… Nous avons revu ce lapin, encore une fois, il semblait tenir à venir … Et puis, Lady de son côté, semblait observer un bout de gazon .. on l’a vu gratter le sol.. On s’est dit, qu’elle devait avoir débusqué une taupe.. nous sommes sorties pour lui dire d’arrêter d’embêter la pauvre taupe, mais grande a été notre surprise de découvrir 2 puis 3 adorables minuscules petits lapins qui étaient recroquevillés dans un trou creusé dans la terre. 
Que faire ??

La chienne aurait forcément fait un geste dangereux pour eux.. comment les laisser là … ? 
Nous avons choisi de les enlever, ne pouvant pas empêcher la chienne de retourner les voir. Nous les avons placés dans un autre endroit, non loin, en nous disant que la mère les retrouverait. Mais quand le soir, ils étaient toujours seuls et qu’ils n’avaient pas dû manger de la journée et que nous avons vu la mère lapine revenir chercher ses petits à l’endroit où elle les avait laissés. Notre coeur n’a fait qu’un bon .. Apparemment, il nous fallait intervenir .. 
Nous avons enfermé Lady chez elle pour la nuit, et replacé les pauvres petits lapins dans leur nid d’origine .. (on nous a dit que le fait de les toucher empêcherait la mère de les retrouver, non .. elle les aurait récupérés si elle les avait retrouvés à la même place !)
Malheureusement, au matin, ils étaient toujours là et la maman n’avait pas réapparu. Cruel dilemme .. que pouvions nous faire si ce n’est essayer de les sauver, loin de leur maman .. mais au moins essayer de les sauver. 
Sans compter, que ayant à la maison, deux ferventes défenseurs de la cause animal, je ne pouvais rester insensible au sort de ces trognons petits lapins au risque de passer pour une mère indigne.
J’avais téléphoné la veille à une association : ils m’avaient répondu de les amener, qu’ils les récupèreraient mais au prix de 10$ le lapin, ceci pour couvrir leur frais… Bon, ok, 10×3 = 30$ … un peu cher quand même pour assurer la vie de ces petits lapins qui viennent du jardin de la voisine et dérangé par son chien .. Mais bon, résolue à me débarrasser du problème et surtout afin d’éviter un drame familiale, j’ai opté pour la solution la plus raisonnable. Nous sommes allées, le coeur gros, les faire adopter dans ce centre. 
La dame qui nous a accueilli devait être habituée à ce genre de dilemme car elle nous a fait un cours de biologie animalière, qui a eu l’effet de nous déculpabiliser (gros poids en moins), nous, mais aussi de disculper le chien de la voisine. 
A savoir, qu’une mère lapine est vraiment une mauvaise mère : quand elle fait ses petits, elle les laisse la grande majorité du temps dans leur nid, un vague trou creusé où bon lui semble, sans vraiment se soucier du danger aux alentours. Là en l’occurrence, il était en plein milieu du jardin. Et les dangers potentiels sont nombreux : les raccoons (ratons laveurs), les serpents, les coyotes, les rapaces… et le chien de la voisine.
Cette dernière revient une à deux fois par jour pour les nourrir et le reste du temps, ils se débrouillent : ils rampent et rongent les racines qu’ils trouvent à proximité, sachant qu’ils sont aveugles les 10 premiers jours de leur existence. Voilà, et si la mère ne les retrouve pas à l’endroit laissé, ben, elle s’en désintéresse et laisse tomber leur nid.. de toute façon, elle s’en fiche dans 30 jours, elle en aura une nouvelle portée…. 

Donc, voilà, la mauvaise mère n’était donc pas celle que l’on croyait .. gros soulagement pour moi .. 
Et conclusion, si nous retrouvons de nouveau des petits lapins, nous les laisseront à l’endroit trouvé. Si ils sont en danger, nous leur construirons un abris juste au dessus de leur tête de façon, à ce que la mère puisse les retrouver sans que le prédateur puisse les atteindre et enfin, si aucune de ces conditions n’est retrouvée, nous essayerons de les nourrir en les laissant dehors à l’abri … plus question de courir les donner à cette association, qui au demeurant fait un très chouette travail de protection des animaux sauvages du coin (et il y en !) : mais, l’association en récupère plus de 1000 par an, et à raison de 10$ par lapin, a ses frais de gestion assurés. Elle récupère aussi les animaux blessés comme les opossums, les rapaces, les raccoons …
Finalement, nous avons considéré que comme tout bon américain qui se respecte, nous avions fait une double bonne action : financé une association non profit et sauvé la vie de 3 petits lapins : nous sommes en paix avec notre conscience.
Et sur ce plan-là, j’ai trouvé l’accord de mes deux puces sensibles. OUF !
Bon, je vous parle de quelque chose de plus sérieux, la prochaine fois…

8 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.