Au coeur de Mission : Clarion Alley : Street Art anonyme et déjanté à San Francisco !

Dans ma quête de street art à San Francisco, je suis tombée par hasard sur Clarion Alley. Un peu de mal pour me garer, un petit loup qui décidément, ne voyait pas du tout l’intérêt d’aller admirer ces oeuvres insolites et déjantées, une poignée de français et un clodo … j’ai bravé tout cela et me suis engouffrée dans cette petite ruelle.
C’est ce bâtiment rose qui a attiré mon attention et le stop valait le coup. (il s’agit d’un magasin de charité où les gens peuvent venir acheter à moindre frais tout un tas de choses que d’autres gens ont données.)
Je suis passée devant Sycamore Alley et ai filé sur Clarion, juste derrière le bâtiment rose. Cette ruelle se situe entre Mission et Valencia. C’est en 1992, que le projet de street art sur cette allée a été commencé : depuis, les changements, rajouts sont continuels. Il faut y revenir : l’art n’y est pas figé.
Petite parenthèse et double réflexion : Quand on se promène dans des endroits aussi insolites que celui-là, si il y a un touriste, dans 90% des cas, c’est un français. En général, il vous ignore cordialement : ha! si il savait que je vis la plupart du temps dans un endroit, où je ne rencontre jamais de français par hasard dans la rue et que les seuls locuteurs français que je fréquente se comptent sur les doigts de mes deux mains !!! et que forcément, je n’ai qu’une envie, c’est de pouvoir discuter justement !!!
Bref, j’en ai pris mon parti : le touriste français n’a pas du tout envi de se retrouver en présence d’un autre français, ce qui n’est pas le cas d’un américain qui a tendance à toujours beaucoup parler, mais on ne rencontre pas d’américains en visite dans ce genre d’endroit.
En attendant, c’est vraiment culturel : nous sommes programmés pour aller vers l’insolite… bref, parenthèse fermée !
Le spectacle était à la hauteur de ce que j’avais entre-aperçu. Une ruelle couverte de peintures murales, dans tous les sens, partout, sur les portes, les portes de garages, les murs : tout est prétexte à faire courir son imagination.
Parfois ce ne sont que des graffitis, parfois, c’est plus figuratif ou plus expressif, mais aussi complètement déjantés, parfois surréalistes … on passe d’un style à l’autre, d’une palette de couleurs à une autre.
Dans le désordre, on assiste à une succession de panneaux disparates. C’est l’art de rue, dramatique ou joyeux, effrayant ou tendre. On lit de la tristesse, de la joie mais aussi beaucoup de folie et de désespoir … Les couleurs sont noires souvent pleines de nuances vives.
J’ai aimé déambuler au milieu de ce mélange des genres. Je n’ai pas fini d’explorer le coin. j’y reviendrai lors de mon prochain séjour dans la baie.
Allez, en plus grand, ceux que je préfère !

Plus d’Info : 
http://www.streetartsf.com/
http://en.wikipedia.org/wiki/Clarion_Alley_Mural_Project

4 Comments

  • Nous avons été prévenus : n’allez pas de ce côté ! Bon, on s’est tapé une rue où alcooliques et camés étaient nombreux et complètement « partis » 🙂 J’aurais préféré le street art ! 😀 Je suis toujours si contente de croiser un français quand je suis à l’étranger !!! Belle journée

    • Bon, alors j’essayerai de te croiser en voyage … très drôle cette manie d’être si méfiants chez certains de nos compatriotes …et le contraste est d’autant plus étonnant avec les américains qui sont si avenants …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.