Roadtrip à travers l’ouest américain ! Récit de voyage : 1ère partie

Récit de voyage : roadtrip en camping car à travers l’Ouest des Etats-Unis

J’ai ressorti de mes archives, le récit de notre roadtrip de juin 2010. Nous étions partis en camping car, de Cupertino (California) où nous habitions alors.
Voici, notre récit en deux parties : et vous comprendrez pourquoi nous avons choisi de ne plus faire de road trip .. mon récit me donne le tournis .. à vous de juger … la seconde partie est sur ce lien : et concerne la partie de Arches National Park à Virginia City au Nevada

Avant de continuer, il vous faut être initié au vocabulaire qui envahit peu à peu notre language :
nous marchons sur des trails (chemins) et nous aimons bien faire des loops (boucles) avec beaucoup de view points ou lookout (point de vue) surtout sur la South Rim (rive sud). Notre activité principale a été de faire des hikes (randonnées) et nous avons dormi dans notre RV (camping car) dans des campgrounds (camping)Nous avons arpenté les Etats de l’Arizona, le Colorado, l’Utah, pour finir dans le Nevada sur des roadhighways etc … qui portent toutes des numéros : la 40 a fait place à la 191, la 128, la 70 et la loneliest 50. Enfin, les National Parks ont succédé aux National Monuments.

Récit de voyage (juin 2010) :

Vendredi 11 juin : ça y est c’est les vacances, nous partons en camping-car, explorer une partie de l’Arizona, de l’Utah, du Colorado et retour par le Nevada …

Il est 19h40 quand nous quittons la maison : le camping-car, que nous sommes allés chercher dans l’après-midi, est chargé de vivres, d’habits et bien sur de cartes pour nous guider.
Le chemin est tracé : première étape : Grand Canyon National Park : mais comme il faut au moins 12 heures pour l’atteindre, (756 miles), nous nous arrêtons le soir à 1 heure du matin, juste avant Bakersfield, Ca pour passer notre première nuit. Tout le monde dort déjà. Première nuit dans le camping car…
Samedi 12 juin : Et nous reprenons la route, le lendemain matin.  Et elle n’en fini pas cette route… il faut finir de traverser la Californie, puis l’Arizona … faire de l’essence tous les 300 miles et nous arrivons le soir, il fait nuit…
Le lendemain matin, nous sommes déjà Dimanche, nous laissons planter le RV (Camping Car) : c’est l’organisation américaine : un système de navette nous permet de nous amener aux départs de balades sur la “South Rim” sans reprendre la voiture.. super bien organisé.

Et c’est toujours la même extase devant ce magnifique paysage qui s’offre à nous (Nous y sommes déjà allés en décembre 2007 : il faisait froid : moins de 0°C : et nous avions commencé notre visite par ….. descendre, non pas au fond : trop long, mais 1000 m plus bas : et je regarde avec effroit ce que nous avions fait )… aucune envie d’y retourner : nous restons en haut sur le bord de la Rim et le paysage en vaut la peine ….La balade est sympa ce dimanche-là : plate avec ce gouffre devant les yeux. La température est plutôt fraiche : à peine 15°C !

Le lendemain, petite balade un peu plus à l’est avant de reprendre la route vers notre destination du soir. Le temps s’arrange et la température remonte.

Et la route continue donc vers l’est …. destination Holbrook pour dormir mais en attendant, sur le passage, nous faisons un détour par le Wuptaki National Monument et le Sunset Crater National Monument.

et ce sont les premières maisons pueblo (vestiges d’une civilisation très ancienne d’Indiens) que nous croisons et nous en verrons beaucoup car nous rentrons en territoire Navajo : état dans l’état …. la Nation Navajo ….

Le mardi, notre journée se déroule dans le Petrified Forest National Park :

C’est une histoire de dinosaures, de grands arbres et de changements de climats … et de gros sous …
Il était une fois des grandes forêts dans un climat sub-tropicale … les arbres sont tombés, ont été emportés, ensevelis sous des couches de silice et transformés en pierre, puis ont ressurgi, ont été découverts, exploités … ils sont protégés maintenant dans ce très beau national park… plein de couleurs … le Painted desert… juste autour de l’ancienne route 66 : une route mythique qui traversait les US d’est en ouest… elle est désafectée dans beaucoup d’endroits.
Une partie du parc est aussi consacré à des anciennes habitations Pueblo avec sur des pierres, des dessins gravés.

et en fin d’après-midi, nous reprenons la route vers le nord : direction : Canyon de Chelly National Monument. Et nous sommes bien en pays Navajo, il faut avancer les montres d’une heure, même si nous sommes toujours dans l’Arizona. C’est Howard, un indien Navajo, qui nous accueille dans le campground : Spyder Rock… il a les cheveux longs et l’allure d’un grand chef. Il fait déjà nuit, et nous n’avons ni eau courante, ni électricité… très bel endroit… le matin, c’est une musique de flute qui nous réveille …. nous sommes bien au pays des indiens.

La journée de Mercredi est donc consacrée à ce National Monument : un bijou qui nous séduit tous… un oasis de verdure dans cet univers désertique. Après les quelques tours des points de vue, nous décidons de descendre par le seul chemin où l’on peut aller sans guide. Première journée de grosse chaleur ce jour-là. Après une petite descente de 300 m, nous découvrons, une ruine de maison Pueblo contre la falaise (peuple indien qui peupla le canyon, de 700 à 1300 ap JC)

et la course effrénée reprend, car nous devons nous rendre à notre prochaine destination … On ne nous y reprendra pas à ne prévoir qu’une nuit à chaque étape. Heureusement, les jours d’après seront plus cools….

La route n’est pas simple car nous faisons face à une tempête de sable.. La visibilité est faible et nous apercevons tout de même les très beaux paysages de la Scenic Highway 191 : nous ne sommes pas loin de Monument Valley et cela y ressemble terriblement… mais nous ne nous laissons pas dévier de notre route, car le point final nous fait passer par un endroit étonnant : les Four Corners.
Et je l’avais rêvé ce moment là : être à la fois dans 4 états … mais ce sera pour une autre fois, car le monument est fermé ..  Allez on ravale très vite sa déception car ce n’est pas vraiment un drame… le temps de passer 2 minutes en New Mexico et nous voilà dans le Colorado…
Magique et comme par enchantement, les paysages changent du tout au tout … vert, vert, vert … le Colorado est vert.

Arrivés au Colorado, nous sommes jeudi matin : nous visitons Mesa Verde National Park.
A priori, rien d’extraordinaire … mais à y regarder de plus près ….
Il y en a partout des Mesa : ce sont des montagnes : il y a Blue Mesa, Red Mesa : ici, le Parc National s’appelle Mesa Verde : pour la table verte en espagnol : cet endroit est donc un grand plateau vert avec en tout environ 6000 sites archéologiques découverts datant de l’époque des indiens Pueblo (de 600 à 1300 ap JC) : Parmis ces 6000 sites, 600 ont été construits dans les falaises : le résultat est étonnant et magnifique.



Allez une petite pause …. une question vient poindre à vos lèvres : mais que font les enfants ??? et bien, ils s’occupent entre deux balades, pendant les trajets mais surtout pendant ces visites… Dès l’arrivée dans un parc, nous courons au Visitor Center (très important) et ils demandent : le Junior Ranger Program : c’est devenu un rituel … Ils recoivent une petit livre (gratuitement tout cela) qu’ils doivent compléter en observant, contemplant …. A la fin, quand les activités sont terminées et si nous le pouvons, nous repassons au Visitor Center pour montrer le petit livre et à l’issue d’une remise solennelle d’un badge et d’une promesse répétée après le ranger, les enfants sont déclarés Junior Ranger …. Cela les a bien occupés.

Vendredi : deuxième jour à Mesa Verde …. La nuit a été bonne en bas dans la vallée. Ce matin, nous visitons Cliff Palace. Un autre beau village Pueblo incrusté dans la roche.

Et en fin d’après-midi, nous repartons direction l’Utah avec avant cela un dernier regard sur le Colorado : au loin les Rockies : des sommets qui culminent à plus de 4000 m d’altitude. Nous avons été agréablement surpris par cet état et ce parc.

Et après une centaine de miles, nous arrivons le soir dans un endroit reculé du Canyonlands National Park en Utah : The Needles District.
Un endroit paumé, un camping sauvage …. la propriétaire nous attend de pied ferme, enfin, faut le dire vite car à mon avis, elle avait un coup dans le nez (voir avait fumé un peu trop et pas que du tabac) : pour la petite histoire, le lendemain, elle avait dû dé-saouler et m’a raconté un peu sa vie dans cet endroit magnifique qui fait rêver mais comme tous les endroits reculés : une vie austère : de la neige de octobre à mai avec des températures proches du 0°F soit -18°C et en été, des températures frôlant les 120°F soit les 55°C … de quoi lui pardonner ses errances dans les paradis artificiels …… enfin … un peu triste quand même … d’autant plus suprenant que nous sommes ici en Utah, un état des plus religieux : celui des Saints des Derniers Jours, celui des Mormons quoi !!!
Ci-dessous : les derniers kilomètres avant le campement et notre emplacement de camping.

Et le lendemain matin, levé tôt pour aller explorer ce coin de paradis très minéral !!! entre les needles et les boulders …

La destination du soir n’est pas très éloignée puisque nous allons dans le Parc National d’à côté : Arches ! Ce n’est qu’un au revoir car nous retournons à Canyonland juste 2 jours après.

La suite dès demain :

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.