Jetboat on the Colorado River

Voir en bas, ce que l’on a vu en haut ..
Et une petite virée sur la Colorado River .. dans les canyons : la journée commence dans un vieux school-bus retapé qui nous amène jusqu’à la rivière.
Le bateau est mis à l’eau au départ de la piste que nous avions empruntée la première fois. Nous descendons le Colorado .. Nous allons donc repasser juste en dessous du Parc Dead Horse Point State Park … et du Thelma and Louise Point … Rappelez vous : ici !
Les falaises sont écrasées par la hauteur et nous dominent de 4000 feet soit, 1300 m.. Craig, un monsieur d’un certain age est notre guide et chauffeur…
Il nous explique que 200 000 millions d’années de sédiments nous regardent .. en quelques phrases, nous voyons défiler l’histoire de l’humanité : la mer qui était avant à la place du Plateau, des continents qui se sont séparés et du plateau qui s’est surélevé … 17 couches de sédiments qui retracent cette histoire mouvementée : 17 fois le sol s’est soulevé à l’est et a été érodé.
Puis à la fin, le Plateau du Colorado s’est soulevé et les montagnes avaient 4000 feet de plus que maintenant … Enfin, les Rocheuses ont émergées… de cette histoire compliquée, il reste ces strates, ces différentes roches qui forment les canyons.
Dead Horse Point
Le bateau va vite en slalomant le long des canaux de sables.. Nous faisons une petite escale dans un lieu inédit et certainement pas marqué sur les cartes : Craig nous entraîne voir des troncs pétrifiés et des fossiles découverts au siècle dernier du temps des cow-boys. Ces troncs ont quelques 180 millions d’années : ils ont été submergés et en l’absence d’oxygène, ont gardé leur forme. La silice a peu à peu remplacée le bois… Ils sont maintenant fait de pierres.
Le bateau continue ensuite sa descente et nous passons la frontière du National Park. Craig nous explique que le Park fut créé en 1964, non sans mal car à l’époque, les sols semblaient très riches en minerais. Une bataille s’ensuivit et après délibération au Congrès, c’est un Parc d’une taille moyenne qui fut créé : les défenseurs le voulaient plus grand, mais les industriels voulaient garder la main mise sur les sols.
Le bateau continue un moment à l’intérieur du Park : Paradoxalement, les paysages sont moins grandioses… Craig nous raconte que la grotte ci-dessus sert de salle de concert une fois par an et que le son y est parfait.
Le retour se fait à contre courant … toujours en slalomant … Le Colorado reste calme sur cette portion jusqu’à son confluent avec la Green River qui arrive par le nord est. Les amateurs de rafting vont en général plus loin, à l’intérieur même du parc.

Voilà, une bonne journée.. riche et interessante ..

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.