San Francisco et la maison bleue

La Maison bleue, vous connaissez .. mais si .. les années 70, Maxime le Forestier … Elle est accrochée à la colline, on y vient à pied, on ne frappe pas …
La maison bleue : elle a fait la une des actualités de la Baie de San Francisco au Printemps 2011 ..
Oui parce-que Maxime le Forestier était censé venir faire un concert parce-qu’il avait retrouvé la Maison Bleue. Le concert n’a finalement pas eu lieu faute de visa de travail : une sombre histoire locale de tracasseries administratives à l’américaine : si si ! ça existe …
Mais l’histoire de la Maison bleue avait fait la une de plusieurs journaux comme le Monde Magazine, alors je peux vous la raconter. La chanson datait de 1971 et racontait l’histoire d’une maison bleue dans un quartier de San Francisco. 40 ans après, un stagiaire du San Francisco Chronicle (un des plus vieux journaux de la ville), s’était mis en tête de la retrouver et de retrouver son histoire.Une maison bleue accrochée à la colline, il y en a des centaines par ici… alors cela aurait été retrouver une aiguille dans une meule de foin, mais il s’entêta : il n’était pas le seul à poser la question : je suis sure que chaque français de passage à San Francisco, a eu cette chanson en tête et a tenté d’en percer le mystère. C’est en questionnant, Maxime le chanteur, qu’il finit par localiser cette maison. Maxime y était venu avec sa soeur dans les années 70, la barbe et les cheveux au vent.. et sa mémoire aidant, il avait retrouvé la maison dans le quartier de Castro, le quartier Gay de San Francisco … sauf qu’elle n’était plus bleue…  mais verte… alors, aidé par d’autres personnes, et avec l’accord des nouvelles propriétaires, ils ont repeint la maison en bleu et sont venus l’inaugurer avec le jeune fringant consul de France, Romain Serman : cf la vidéo …
Ce qui est drôle c’est l’histoire des habitants de cette maison. C’était une petite communauté hippies qui vivait de l’air du temps en cuisinant des bons petits plats et qui le soir, à l’ombre d’une bougie refaisaient le monde. A l’époque, San Francisco attirait les jeunes des US, venus trouver là, une liberté d’esprit et de pensée. De nombreuses communautés s’étaient installés dans la ville : on y célebrait la liberté d’expression et la liberté sexuelle…. mais à l’heure du SIDA, la plupart sont morts de l’épidémie ou plus simplement d’overdose. Les personnes ont changé mais pas l’esprit de la ville, ni du quartier Castro qui accueille maintenant des poussettes : il est resté tel quel : le quartier des revendications des homosexuelles, un quartier d’avant garde. D’ailleurs, la maison est maintenant habitée par un couple de deux femmes qui ont des enfants.
San Francisco est maintenant la capitale de la High Tech dans le monde : Twitter, Facebook, LinkedIn, Google, ebay, yahoo, Pintrest .. Ils sont tous de ce coin, plus particulièrement dans la Silicon Valley, non loin. San Francisco a un esprit frondeur et reste une ville à part : pour certains américains, elle est maudite car trop libérale.
Elle est une des premières villes à avoir élu un maire d’origine chinoise car il faut le souligner, elle est aussi une ville de diversité ethnique : elle l’a toujours été mais le revendique plus que jamais.Et avant de quitter la Bay area, j’avais vraiment voulu aller la voir : l’adresse était dans l’article du Monde … 3841 sur 18th rue dans le quartier de Castro juste derrière Mission Dolores…

Dans un commentaire ci-dessous d’une lectrice, la plaque est revenue : bizarre alors qu’elle soit partie comme cela …

et le quartier de Castro est devenu très réputé et très cher … le thé bu non loin affichait fièrement ses 8$.

San Francisco reste une ville à part : j’ai vécu pres de 3 ans non loin et elle reste pour moi, la plus belle ville du monde. Elle ne se laisse pas facilement découvrir : il faut y retourner plusieurs fois pour commencer à percevoir l’atmosphère si particulière qui y règne. Il faut savoir sortir des sentiers battus. C’est en y marchant que j’ai perçu tout cela. Peu à peu, je reviens sur ces découvertes dans les articles de mon blogs par ici et j’espère un jour revenir habiter dans la région.
Sources :
Site du Consulat Général de San Francisco : http://www.consulfrance-sanfrancisco.org/spip.php?article2078
Le Monde Magazine : http://www.lemonde.fr/week-end/article/2011/07/15/le-monde-magazine-il-etait-une-fois-une-maison-bleue_1549044_1477893.html
L’Express : http://www.lexpress.fr/actualites/1/styles/maxime-le-forestier-san-francisco-et-les-martiens-de-la-maison-bleue_1005317.html

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.