Emmener sa famille visiter San Francisco par mauvais temps !

 Visiter San Francisco quand le temps n’est pas au beau !
Au programme : un maximum avant la pluie, 
Essayer de ne pas trop rater ses photos, vu le temps pourri !
Mission accomplie : rentrés dans la voiture, il s’est mis à pleuvoir.

1ère étape : Golden Gate Bridge par la Face Nord !

Photographier celui qui photographie : tout un programme !

La brume au loin et Alcatraz vue derrière les barreaux !!!

 

et la carte postale que l’on achete pour dire : “J’y étais!”

2ème étape : le défi : vaincre la pesanteur !

1- Essayer de feinter et se retrouver dans un cul de sac : plus de rue ! Suivez un plan ou un GPS !
2- S’engager sur le haut de Filbert Street sans voir la route ! Ben oui, la route est tellement pentue, qu’on a l’impression d’être dans un parc d’attraction, vous savez la descente de l’enfer en bateau, juste au moment, où on vous prend en photo en train de hurler, les yeux fermés.
3 – Se garer sur Lombard Street à 90° !
4- Prendre le cable car et ne surtout pas penser aux cables qui s’usent dans une odeur de freins brulés et d’huile chaude !
5- Passer par la case Union Square et revenir à pied par le quartier chinois !
6- Prendre à la volée le cable car et se tenir cramponnés à la barre, un pied dans le vide !

7- Descendre du cable car au terminus et ne pas payer ! ça c’était pas prévu, de ne pas payer .. on a tout simplement pas pu, il est reparti avant… A croire que quand on tient juste à la force de ses mains, on en est exonéré ??? je ne crois pas…

8- Remonter Taylor Street sans regarder en arrière !
9- Aller admirer les plus belles maisons sur Green Street en passant par Macondray Lane* !

*Macondray lane a servi de décor au très célèbre livre d’Armistead Maupin : “Les Chroniques de San Francisco” : c’était la Barbary Lane !

10- et surtout ne pas oublier de sortir son appareil pour photographier ces maisons (photographiées un autre jour au soleil) : les plus anciennes de SF (cf Le Routard édition 2008 p 174).

 

3ème étape : s’approprier l’inappropriable !

1- acheter un cable car pour le mettre dans son sapin !
et enfin
2- faire semblant d’acheter un titre de propriété …

4ème étape : repartir

  1. Réussir l’exploit de monter dans la voiture juste avant la première goutte de pluie.
  2. Ne pas se fier à un GPS canadien mais suivre les bons conseils d’un co-pilote certifié : Isabelle….
  3. Passer plus de temps à atteindre la 101 que de faire le chemin SF – Cupertino !

et merci à ma belle-soeur pour avoir servi de modèle… Ouai et les photos, ce jour-là, ce n’était pas ce qu’il y a de mieux .. je vous referai le même avec des plus jolis photos …Mais c’est cela faire du tourisme, on n’a pas toujours les meilleures conditions …

10 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.