Grand Canyon : descendre ou ne pas descendre ?

Le Grand Canyon .. on en rêve ..  le National Park est le parc le plus visité des États-Unis. En anglais, on dit que c’est breathtaking : à couper le souffle. Quelques chiffres : Le Grand Canyon, c’est, en vrac :

  • 2 milliards d’années d’érosion,
  • 4 millions de visiteurs par an,
  • 445 km de long, 
  • jusqu’à 1600 m de profondeur et 30 km de large,
  • un national parc fondé en 1919.

Le Grand Canyon : deux endroits à visiter : la South Rim : on visite ce côté toute l’année … en face, la North Rim, juste de 13 à 26 km à vol d’oiseau, mais par la route, il y a 354 km (221 miles)… et attention, la route vers la North Rim n’est ouverte que de mi-mai à mi-octobre. (Je vous en parlerai dans un autre billet). Il y a aussi l’option de descendre et de remonter de l’autre côté … mais c’est une autre histoire.
Le Grand Canyon, on peut l’aborder de différentes façons, par le haut, en le descendant, en le survolant… finalement, qu’est ce qui est le mieux ?

Descendre ou ne pas descendre dans le Canyon ??

Je vais essayer de répondre à la question. 3 approches, 3 façons d’explorer et de ressentir le Grand Canyon .. et le bonus à la fin …
Le fond est à 1500 m en dessous de vos pieds… Autant vous dire que cela ne se fait pas dans la journée… et y aller est une expédition à prévoir sur deux jours.
Le Grand-Canyon, j’y suis allée 4 fois et à chaque fois, cela a été le coup de coeur .. à chaque fois, j’ai eu l’impression de découvrir quelque chose de différent, de nouveau..
  • sur la South Rim en décembre 2007,
  • sur la South Rim en juin 2010 lors d’un tour en camping-car
  • sur la North Rim en juin 2011 idem en camping-car (sur un autre billet à venir)
  • sur la South Rim en mars 2012..

1- Descendre par le Bright Angel Trail

La première fois, que j’y mettais les pieds, c’était en décembre 2007… les enfants étaient restés en France, nous étions là comme de simples touristes.. nous avions quand même prévu les températures fraîches et nous étions équipés … A 7h du matin, à peine débarqués 2 jours avant à Las Vegas, nous nous étions présentés devant le Grand Canyon …
Breathtaking, vous pouvez le dire .. et mon mari, qui avait pris l’initiative, avait déclaré que le mieux était de descendre sur le chemin à partir de Bright Angel Trail  …  le chemin était gelé à certains endroits, mais plus nous descendions et plus cela se réchauffait.
Bright Angel Trail

A mi chemin après déjà 500 m de descente (3h de marche quand même), nous avions fait une escale à Indian Garden. Et nous avions repris notre chemin ..

Arrivés, 2h plus tard à Plateau Point .. enfin une vue sur les eaux du Colorado … il faisait gris, le paysage était plat .. nous avons vu arriver à dos de mules un groupe de touristes et franchement, cela ne donnait pas envie. Ils avaient mal au dos et était gelés sur leur mule.
et en me retournant, j’ai vu ça : le chemin à faire en sens inverse.. 1000 mètres à remonter, comme faire une montagne à l’envers, la descente puis la remontée.. ceux qui font de la montagnes comprendront, et si vous n’en avez jamais fait .. ne venez surtout pas jusque-là. … parce-qu’il faut remonter .. PLUS LE CHOIX…
Chaque année des gens meurent d’épuisement et de déshydratation sur ce chemin ..  le faire avec -10°C en haut était finalement une véritable aubaine .. plus vous descendez, plus la température augmente, alors imaginez en été, le four … la température peut atteindre les 40°C : et une fois que vous êtes en bas,  je le redis : pas le choix, il faut remonter .. et ne comptez pas sur l’hélico de la gendarmerie locale : vous n’êtes pas en France… et sur les réserves d’eau sur le chemin : pas de buvette.
Et la remonté, je m’en souviens encore.. je suis remontée au moral mais pas à la force de mes jambes .. il n’y avait pas d’autre alternative et j’y suis allée doucement mais sûrement en doublant les gens qui étaient épuisés et qui marchaient sans véritable rythme.. en ne m’arrêtant que toutes les heures ou tous les 300 m de dénivelés et je suis arrivée là-haut il était 4h45 juste avant la nuit.
Et oui, le panneau annonçait bien 8-12h de marche aller-retour .. nous avions mis moins de 10h, pauses comprises…
Le lendemain, nous nous étions promenés au grès des points de vue le long de la Rim en allant vers l’est.

2-Balade le long de la Rim Sud du Grand Canyon

Alors, vous comprendrez que quand nous y sommes retournés en 2010, avec les enfants et au mois de juin … j’ai refusé catégoriquement de mettre ne serait-ce qu’un pied sur un chemin de descente… et nous nous sommes contentés de marcher sur la RIM.
et franchement, c’était chouette .. un chemin plat ou presque, un paysage qui change tout le temps, et quand vous avez un petit loup de 3 ans qui marche un peu mais pas trop, un système de navettes peut vous ramener de là où vous venez…  c’était le grand bonheur !
De toute façon, dès que vous vous éloignez un peu du visitor center, il y a moins de monde. Le chemin part de chaque côté et vous pouvez y retourner plusieurs jours successivement et aller de points de vues en points de vues. La lumière changera d’un moment à l’autre de la journée
Arrivés avec le sourire !

3- Descendre via le South Kaibab Trail

La dernière fois que nous y sommes allés, c’était en mars 2012.. Nous avions loué une petite maison à Flagstaff, Arizona, et étions venus passer une journée au Grand Canyon.  Départ au South Kaibab Trailhead

Oups, ça descend sec …

mais au bout d’une petite heure, nous atteignons le OOH AAH Point … oui ce point de vue porte bien son nom…

et l’arrivée au Cedar Ridge, se fera tout doucement.. un très beau point de vue (avec vue sur le Plateau Point où nous étions allés plus de 4 ans auparavant).

Les plus grandes descendront encore plus bas avec leur papa, tandis, que nous remonterons tranquillement et régulièrement …

Voilà, alors faites votre choix entre 1, 2 et 3 …

et bien sur, plein d’autres points de vue.. à explorer plus à l’est jusqu’à Yaki Point et bien plus loin à la sortie Desert View .. à pied, en voiture .. car c’est quand même beaucoup plus loin ..
 et le bonus, je vous l’avais gardé pour la fin : le tour en hélico … magnifique.. ça fait juste mal au porte-monnaie !

Petits renseignements utiles : 

Pour le logement : vous pouvez loger dans le Parc, mais les places sont chères et sont prises bien à l’avance. Les camping, sont vraiment pratiques en camping-car ou sous la tente. Un système de navettes  gratuites permet de se déplacer le long de la Rim.
La 3ème fois que nous sommes retournés au Grand Canyon, c’était de l’autre côté, sur la North Rim : encore un grand moment … mais j’en reparlerai …

4 Comments

    • merci .. je crois que pour apprécier un endroit, c’est toujours mieux d’y retourner .. 4 fois, et j’aimerai y retourner … pour le voir encore une fois de manière différente..

  • J’ai fait la descente jusqu’au Colorado fin années 80, en septembre. Je ne savais pas ce qu’y m’attendait. Mon ami, grand baroudeur, avait déjà fait cette descente quelques années auparavant. Je l’ai suivi en toute confiance. Short, petites tennis d’été blanches (elles étaient rouges au retour !), je m’étais quand même acheté des chaussettes confortables pour la marche (et j’ai bien fait), beaucoup d’eau (lourd à porter mais indispensable selon mon ami – il avait bien raison), et quelques gateaux. J’ai oublié beaucoup de détails depuis, mais je me rappelle qu’au premier plateau j’étais déjà naze. Mon ami m’a dit que nous n’étions qu’au 1er tiers de la descente, je n’avais déjà plus de courage mais après un léger repos nous sommes repartis. Je voyais les gens remonter, las et rouge de fatigue et de chaleur, ça m’inquiétait un peu. Je n’étais pas du tout sportive mais jeune (26 ans) et pleine d’enthousiasme, et surtout très confiante en mon ami (s’il disait que l’on pouvait le faire c’est qu’on le pouvait). Je me souviens que la descente était difficile car je glissais un peu des talons sur la pente. Enfin après un départ vers 11 heures nous sommes arrivés vers 16h je crois en bas. Il y avait en bas un abris qui proposait des boissons je crois. Après avoir fait trempête des pieds 5 mn dans le Colorado c’était reparti pour la remontée. Là je me souviens très bien que j’étais complètement découragée d’avance. Tous les 100 mètres je m’arrêtais pour souffler et ronchonner. J’engueulais mon ami de m’avoir amené là. Je me disais que je n’y arriverai pas…. 12 km de descente puis 12 km à refaire si je ne me trompe ! Puis j’ai cessé de ronchonner, je m’y suis mise. Et là la remontée s’est faite tranquille, la nuit tombait sur les derniers km, nous avons terminé à la lueur de la lune. Mais là quel spectacle ! Mon dieu que c’était beau. Coucher de soleil dans le Grand Canyon c’était fabuleux. C’est certainement l’image, la sensation la plus belle de ma vie (à l’exception de tout ce qui touche à mes enfants quand même!!). Souvenir comique de cette remontée, je me rappelle qu’a un moment j’ai entendu un “tsss” dans ce calme… J’ai eu un peu peur, je craignais un serpent ou autre bête effrayante…. ce n’était qu’un américain en train d’uriner en haut d’un promontoir, face à ce grandiose panorama ! Quand nous sommes passés à côté de lui il nous a simplement dit, pas du tout gêné “Hey men !!!) Cette remontée était sublime. Et je ne remercierai jamais assez mon ami de m’avoir conduit à connaître cela. Alors allez y mais soyez quand même en forme et pleins d’enthousiasme.

    • bonjour merci de votre récit. Je ne sais pas d’où vous êtes partie mais de mon expérience, et avec ce que j’ai fait en allant jusqu’à Plateau Point qui est encore à 500 m au dessus du fond, j’ai du mal à imaginer qu’il vous aie fallu moins de 10 h pour faire l’aller retour. De là où je l’ai fait : il nous a fallu 10 h pour faire l’aller et retour et encore une fois, il restait encore 500 m de dénivelé à faire : la descente jusqu’en bas et à fortiori la remontée se font difficilement en 1 journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.