New Orleans #4 : Les bayous

Quelque chose que je n’avais pas fait quand j’étais venue, il y a de cela 25 ans : aller dans les bayous voir nager les alligators.
Nous avons donc trouvé une adresse via l’office du tourisme de la Nouvelle Orléans : là c’est drôle, je savais exactement où il était …
Nous sommes donc partis dimanche pour rencontrer Jimmy, ou était ce Brandon, enfin bref, il se fait appeler le fils d’Annie Miller, la meilleure dans son genre, nous dit la dame de l’accueil sauf qu’elle est morte récemment.  Il connait donc le bayou comme sa poche et nous donne rendez-vous au bord d’une grande route dans un bouiboui cajun à Houma, dans le sud de la Nouvelle Orléans.
Traversée du Mississipi sur un pont

 

En l’attendant nous pique-niquons sous une tonnelle mais avant cela notre regard se pétrifie …
et très honnêtement, nous avons mis du temps pour nous persuader qu’il s’agissait bien d’un faux alligator en bois…
Ensuite, Jimmy, ou Brandon ou Marvin (on ne saura jamais), vient nous chercher et nous montons sur sa barge : il nous explique que nous aurons peut-être du mal à voir des alligators aujourd’hui car il fait trop froid et ces bébêtes préfèrent rester sous l’eau car la température y est plus chaude que l’air…
Petite précision : il n’y a pas de crocodiles en Louisiane, ils sont uniquement en Floride, on parle donc d’alligators.
Sous les ponts, il vaut mieux baisser la tête.

et très vite, nous apercevons de très beaux et grands oiseaux …

 

Un héron bleu

 

Nous partons sur un canal…

 

grande aigrette

Il nous explique que ce pont pivote mais il a 65 ans et ne l’a jamais vu ouvert …

 

et nous entrons dans le bayou ou swamp en anglais.

 

Il ne fait pas chaud..

 

Le canal nous emmène dans un National Preserve.

 

Nous devons traverser un plus grand canal où transitent des barges remplies de charbon ou autre.

 

Au passage, ils nous saluent mais la barge tangue …

 

 

un martin-pêcheur

 

Et juste comme cela apparaît un gros rat qui prend le soleil.

 

 

Mais il se fait tard et nous devons songer à rentrer …

 

 

 

Une poule d’eau
et donc nous n’avons pas vu d’alligators.

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.