New Orleans #2 : on aime ou pas …

Non ! New Orleans n’a pas bonne réputation .. et quand vous dites à un américain que vous partez là-bas, il vous regarde de travers. L’incompréhension atteint son apogée quand on lui dit que nous y allons avec les enfants.
New Orleans n’a pas bonne réputation pour plusieurs raisons :
  • C’est la ville de toutes les débauches : un peu à l’image de Las Vegas. Les gens y vont pour se lâcher. La société américaine est ainsi faite que les gens ont parfois besoin d’exutoires. Cela leur permet d’échapper pour quelques jours aux carcans de leur vie trop bien réglée. Je vois les choses différemment depuis que je vis dans le MidWest : l’église est tellement présente avec sa horde de pasteurs qui prêchent la bonne parole en menaçant des foudres de l’enfer les comportements déviants. A New Orleans ou Las Vegas (et un peu aussi à San Francisco), on oublie tout .. On s’en fout .. on boit jusqu’à plus soif et TOUT est PERMIS. Pour nous français qui passons pourtant pour des dévergondés, ce qui se passe alors est très choquant .. J’ai ouï dire des tas de choses que je n’écrirais pas dans ce blog, mais qui dépassent de loin certains codes de bonne conduite.
  • La ville a mauvaise réputation car les alentours sont pauvres et qui dit pauvres, dit souvent criminalité..
  • Enfin, Katrina est omniprésente dans la société maintenant et a laissé, encore 8 ans après des traces très profondes. On voit encore des maisons à moitié détruites, des toits bringuebalants. Katrina revient souvent dans les conversations. Il y a un avant et un après Katrina.

 

Alors pourquoi aller à New Orleans ?
  • parce-que c’est une ville riche d’histoires,
  • parce-que la France y est omniprésente,
  • parce-que c’est exotique,
  • parce-qu’elle a une place à part dans l’histoire de la musique.
On aime ou on n’aime pas : cela ne laisse pas indifférent. Il faut cependant faire abstraction de pas mal de choses pour apprécier cette ville et ses environs à leurs justes valeurs et ce n’est pas gagné car l’envers du décor n’est pas loin.
  • La ville n’est pas très propre,
  • Il vaut mieux éviter certains endroits (un bout de la rue Bourbon par exemple) ou certains quartiers très mal famés,
  • Il faut éviter de regarder du côté des raffineries et des usines qui bordent le Mississipi et qui défigurent le paysage des alentours des plantations.
raffineries ou usines … c’est horrible !
  • Il faut bien choisir son logement : nous avions trouvé une petite maison très confortable dans un quartier non loin du Vieux Carré : quand nous sommes rentrés un soir en taxi, le chauffeur nous a dit : “oh, it is not a good neighborhood”.. Oui, ce n’était pas le meilleur, et il fallait traverser le quartier de Bywater et Holy Cross pour y aller (les quartiers les plus touchés par Katrina), mais nous y avons été très bien.
Alors et moi dans tout cela ..????
J’ai vraiment beaucoup aimé ce séjour … Voilà

Pourquoi ?

  • Parce-que se promener dans les rues du Vieux Carré est un véritable enchantement,
  • Parce-que la vie des plantations est passionnante,
  • Parce-que cette ville est à part … je l’ai retrouvé comme je l’avais laissé, il y a 25 ans. C’est indescriptible : il y a une ambiance spéciale, de la musiques à tous les coins de rues, des bâtiments à voir, des gens bizarres qu’on ne retrouve nulle part ailleurs. Nous nous y sommes baladés les yeux grands ouverts et j’ai vraiment beaucoup aimé.

 

J’ai toujours en mémoire, cette saga familiale de Maurice Denuzière : Louisiane et j’essayerai de les relire prochainement.
  • Louisiane, (Tome I) Lattès, 1977.
  • Fausse-Rivière, (Louisiane tome II), Lattès 1979
  • Bagatelle, (Louisiane tome III) Lattès, 1981
  • Les Trois Chênes, (Louisiane tome IV) Denoël, 1985
  • L’Adieu au Sud, (Louisiane tome V) Denoël 1987
  • Les années Louisiane, (Louisiane tome VI) Denoël, 1987

16 Comments

  • J’en apprend beaucoup avec cet article, cette ville m’a l’air totalement atypique, et c’est une des raisons qui me pousserait à aller la voir de plus près…

  • J’aimerais y aller moi aussi. J’ai aussi entendu dire qu’il fallait faire attention.
    Mais dans ces cas là ont sort plus de la maison.
    Merci pour les articles Encore☺

  • Haaaa… J’avais déjà lu ta série d’articles sur New Orleans, et c’est un vrai plaisir de les relire. Normalement, nous y allons en 2016 avec mon homme, ainsi qu’à New York. On va peut-être éviter de dire à nos amis américains que nous allons là-bas alors !… 🙂 En tant que français, ils nous prendraient pour encore plus débauchés que nous le sommes !!!

  • Bonjour Isabelle,

    Merci pour cet article très intéressant sur le point de vue qu’un Américain peut porter sur NOLA ! Bon, on ne se démonte pas, on a bien l’intention d’aller découvrir cette ville qui fait rêver sans trop pouvoir l’expliquer.
    Une petite question concernant les sorties avec les enfants cependant : n’étant pas autorisés à aller dans les bars, quelles sorties pour profiter de la musique restent possibles ? Ne risque-t-on pas de passer à côté de l’ambiance musicale de la ville car bars interdits pour nous et nos filles ? J’ai quelques doutes sur la musique dans la rue en plein hiver…

    Merci beaucoup pour ta réponse et encore bravo pour ce blog que je découvre avec plaisir !

    • Nous y étions en décembre et dans la rue, il y avait des animations. Donc déjà en se baladant de jour sur Bourbon street tu verras de la musique. Sinon, je pense que tu peux aller avec des enfants dans les endroits touristiques comme Preservation Hall : c’est vraiment bien mais c’est vraiment touristique. Donc les enfants devraient être acceptés.
      merci pour le compliements sur le blog : cela me touche beaucoup

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.