Radio Time… in the Middle of the Middle of the Midwest …

4 Comments

  • Kansas : nom des indiens qui peuplaient cette région, visitée dès le XVII eme siècles par quelques français intrépides, amateurs de fourrures, descendant le long des fleuves depuis les Grands Lacs du Nord, et du Canada (français à l’époque) pour faire la jonction avec les concitoyens installés en Louisianne.

    Intéressant, ça change des éternelles visions franco françaises de la Côte Est ou des Parcs de L’Ouest qui rythment les dîners en ville de nos métropoles branchées ou dans les résidences secondaires du Lubéron ou les chalets savoyards. Kansas City est une ville intéressante, plantée au beau milieu des champs de maïs, mais qui demande effectivement des ressources personnelles pour en pénétrer le sens.
    Visitez le Musée d’Art aux très belles lignes modernes, vous y admirerez suivant la saison des statues de Rodain (originaux ou clones I don’t know ?) et de toutes façons quelques belles toiles signées Sisley ou Derain ainsi que de primitifs italiens. Des parcs sauvages agrémentées d’oeuvres d’art ou de compositions florales élégantes et originales, un zoo gigantesque avec plein de lions, de bêtes féroces ou plus paisibles comme des kangourous et autres mammifères. Vos oreilles souffriront à entendre le mugissement prolongé et répété des sirènes des trains de marchandises ultra longs qui traversent les banlieues à la vitesse des escargots, tirés par d’énormes et puissantes locomotives dont les cylindres sont tendus par l’effort.
    Si vous avez un peu de temps et de jeunes enfants, allez faire un tour dans l’immense hall de gare (au milieu de nulle part) des fans de trains miniatures ont réalisé des kilomètre de voies sur lesquelles circulent de nombreux trains qui franchissent viaducs, tunnels dans un décor de rêve, vous pourrez même y observer des familles entières d’Amish et autres peuplades pittoresques, en costumes, qui font du tourisme en famille.
    Vous pourrez admirer la cargaison retrouvée d’un bateau à roue qui a coulé dans le fleuve Missouri il y a plus de 160 ans et dont l’épave vient d’être découverte et relevée par une riche famille de la ville, vous pourrez aussi revivre le cauchemar qu’on vécu vous grand-parents ou arrière-grand-parents en 1914 et vous faire une frayeur dans les tranchées reconstituées au Musée de la 1ere guerre mondiale (n’oubliez pas que KC est jumelée avec Metz) et puis vous pourrez faire du shopping sans vous ruiner, dans un des nombreux outlets de l’immense banlieue si vous ne craignez pas de faire des dizaines de milles en parcourant l’entrelas des motorways qui quadrillent l’espace, si vous avez besoin d’un secours spirituel ce ne sont pas les églises de tous ordres qui manquent.

    Et si vous avez encore un peu de temps allez faire un tour dans l’immenble de la Banque fédérale, installée sur une esplanade qui domine la ville parsemée de quelques gratte-ciels, vous y assisterez au ballet impressionnant des machines modernes, qui transportent de façon entièrement automatisée des liasses de billets de 100 dollars retirés de la circulation pour être déchiquetés dans une salle spéciale.
    Vous ressortirez de là lesté d’un sacs contenant plusieurs milliers de dollars … mais en confettis …
    Si vous aimez la marche à pieds ou le vélo les banlieues sont parcourues par des kilomètres de sentiers aménagés qui parcourent loin du tohu bohu général, des vallons frais ou coulent de petites rivières appréciées de canards et autres bestioles aquatiques, Enfin si vous aimez la jeunesse et les lieux de mémoire, allez faire un tour à Lawrence, campus réputé du Kansas, flanez dans le vieux quartier au milieux des villas typiques du début du siècle dernier.

    Voilà il y a encore des tas de lieux à découvrir dans se coin qui fût au milieu de XIX e siècle le point de départ de milliers d’immigrants partant avec femmes enfants et quelques bagages misérables, vers le terre promise au chant des cantiques.

    Bonne visite

  • Oui émission intéressante mais trop courte hélas, la journaliste a du métier et les inviewées ont des choses intéressantes à raconter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.