d’une rive à l’autre : l’idée…

Voilà maintenant plus de 3 ans et demi que nous avons choisi de partir à l’étranger, cette fois-ci aux Etats-Unis. Nous avons atterri le 1er novembre 2008 en Californie, dans la baie de San Francisco. Nous, moi-même, mon mari et nos 4 enfants alors agés de 2 à 12 ans.
L’an dernier, nous sommes venus nous perdre dans le Kansas, en plein centre des Etats-Unis… Expatriés nous restons.
Voilà 4ème été à swinguer d’un pays à l’autre et ces aller-retours entre nos deux pays, l’un d’adoption, l’autre de naissance, m’a donné l’idée de créer ce blog pour expliquer et présenter notre vie .. coincée entre deux….

C’est pas facile, non, pas facile, ce décalage à absorber …

  • décalage horaire : 7 heures en retard tous les jours : 7h à rattraper quand nous posons nos pieds en France,
  • décalage spatial : mine de rien, on s’est habitué à la largeur des routes, à la grandeur des habitations, à la grosseur des voitures : il faut se réhabituer : éviter de se cogner, retrouver ses marques, son espace invisible.
  • décalage culturel : se rappeler que les magasins sont fermés le dimanche, se rappeler que ce n’est pas parce-que c’est interdit que les gens ne le feront pas … réintégrer que l’histoire ne commence pas en 1492 mais bien au delà…
  • décalage tout court : nos codes ont changé, notre perception aussi …
Décalage, déphasage …. mais toujours alerte pour continuer à s’étonner de tout … S’étonner de ce que nous apporte notre pays d’adoption et s’étonner de ce qu’est notre pays de naissance : nous sommes devenus étrangers partout : aux Etats-Unis où notre accent nous trahie et en France, où notre décalage nous joue des tours … 
Arrivée le 4 juillet en France, par le vol Dallas-Paris … C’est la fête nationale aux US : Nous avons voulu marquer le coup … même Brin d’Herbe notre mascote s’est mis en fête…. c’est dans un hall de gare bruyant et enfumé par des cigarettes clandestines que nous nous reposons..

Montés dans notre train, le TGV, c’est une dame qui bouscule en râlant ma fille et lui dit que décidément la politesse se perd … premier contact sur le sol français : quelqu’un qui râle … décalés, décalés nous sommes décalés … Welcome back to France : We’re so glad to be here !
Ensuite, l’escalier trop petit, le train, où l’emplacement des bagages n’est pas prévu … non, je m’arrête là, parce-qu’on va me dire que je râle …

Toutes ces petites choses, qui ne font plus partie de notre quotidien et qui deviennent 1000 petits trésors : La joie de se balader dans une ville sans alterner chaleur étouffante et clim trop froide, les bousculades du métro, les vitrines colorées … les boulangeries, les librairies … regarder ARTE et le journal de la 2, aller à la FNAC .. aller acheter fièrement la tasse FRANCE au seul et unique Starbuck de la ville, ne plus sursauter quand on entend parler français … Voilà 10000 petites choses qui nous font dire que maintenant, nous ne sommes plus les mêmes …
Voilà pourquoi, j’ai voulu faire ce blog … pour apporter ma pierre à ce petit monde de l’expatriation… pour vous faire part de mon étonnement avec humour ou effrois .

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.