Ces aliments mythiques américains

Les Etats-unis font rêver et la nourriture américaine aussi. Elle participe au mythe grandissant des Etats-Unis à travers le monde. Elle s’est exportée et mondialisée au point d’être incontournable. Tout le monde a déjà goutté du Coca-Cola. Mais à côté de ces incontournables, on retrouve des produits moins connus, qui commencent à devenir populaires à travers le monde. Alors que les choses soient claires, je dénonce suffisamment la mal-bouffe, et tous les additifs, sucre et compagnie, pour ne pas me faire l’avocate des aliments ci-dessous, mais j’ai voulu à travers cet article, revenir sur un pan entier de la culture américaine, qui fait partie de ce qui fait l’Amérique. Voici donc certains aliments mythiques américains. Et si de France, vous avez envie d’y goutter, on peut désormais retrouver certains de ces produits chez nos amis Back to the States, qui ont eu la gentillesse de répondre à mes questions à la fin de cet article.

 

Côté boisson : ces aliments mythiques américains

Le coca cola, le Sprite, le Dr Pepper mais aussi le Pepsi

Ils dominent la culture américaine. On retrouve des fontaines partout dans tous les fast-foods.

Les boissons américaines – Shutterstock

Dr Pepper n’est pas la plus connue mais fait quand même de l’ombre au Coca. Elle est originaire de Waco au Texas et a été créé en 1885, 1 an avant le Coca-Cola. La boisson appartient maintenant à la compagnie Orangina Schweppes.

Pepsi : la boisson fut créée à New Bern en Caroline du Nord, en 1893. Le nom de marque, Pepsi Cola fut déposé en 1902. Elle était à l’origine, une potion à base de noix de cola contre la dyspepsie.

Coca Cola et je ne pourrai pas terminer ce chapitre sans parler de la boisson la plus connue : aux Etats-Unis, elle est désignée par  le nom de Coke. Le nom Coca Cola vient de sa composition originelle qui était à base de feuille de coca et de noix de kola. La première version, créée en 1885, était alcoolisée et s’appelait le French Wine Coca. Mais le 25 novembre 1885, la ville d’Atlanta devient une ville sans alcool. La formule doit alors changer. En 1887, l’inventeur inscrit la marque. Elle est mise en bouteille, la première fois en 1894. Officiellement, la composition ne contient plus de cocaïne, dès 1903, mais un contrôle surprise de la FDA (Food and Drug Administration) en retrouve en 19129. C’est en 1919, que le Coca atteint la France, il est vendu aux soldats américains venus aider lors de la Guerre. En 1933, le Café de l’Europe près de la Gare Saint-Lazare propose pour la première fois, la marque Coca-Cola à la vente.

La composition du Coca-Cola est inconnue mais sa composition diffère d’un pays à l’autre : les sucres utilisés ne sont pas les mêmes, ni les colorants chimiques.

Côté nourriture : ces aliments mythiques américains

A côté des boissons, voici des aliments cuisinés ou non qui font partie intégrantes de la culture culinaire américaine.

Les Mac and Cheeses ou Macaroni and Cheese

Les Mac and Cheeses ou Macaroni and Cheese étaient avant un plat que l’on cuisinait. Maintenant, c’est un produit à part entière tant, les enfants en raffolent. Et on les trouve en boite de conserve, en préparation presque instantanée. On peut aussi les faire soi-même en combinant plusieurs sortes de fromages, du bouillon et les petites pâtes coudées.

Mac and Cheese – Shutterstock

Les énormes cornichons ou pickels américains

Ils sont omniprésents dans des énormes bocaux : on les retrouve dans les hamburgers. Ils sont un classique américain. Ils ont un petit goût acidulé que n’ont pas nos cornichons classiques qui n’atteignent pas la taille de ceux-ci.

Cornichons américains – Shutterstock

Le Beef Jerky

On les retrouve partout dans les supermarchés. Ils sont même aux caisses pour inciter les gens en cas de petits creux. Le Beef Jerky est en fait de la viande découpée en fines lamelles et séchée, marinée auparavant dans un mélange d’épices. Elle est vendue en sachet dans les rayons. C’est vraiment un grand classique.

Beef Jerky – Shutterstock

La sauce BBQ Kansas City

La sauce BBQ est aussi un incontournable de la cuisine américaine. Et comme ma ville Kansas City est connue pour ses BBQ : elle est même la capitale du BBQ, il était normal de lui dédier une sauce de son nom. La sauce BBQ Kansas City est sucrée, avec un goût inimitable de viande fumée. On y fait mariner et cuire ainsi les viandes.

Je l’ai découverte alors que j’habitais encore en Californie mais que je savais que je partais là-bas : cela avait été comme un clin d’oeil rassurant, pour me dire : « don’t worry, it’s gonna be all right ! »

Le peanut butter

Le peanut butter, c’est mon préféré et là, je n’ai aucun complexe de vous dire que j’en consomme. Je le prends pur, sans sucre ajouté, ni huile de palme. Tout son bon goût ressort. Un grand classique pour les enfants, restent de faire un peanut butter Jelly (confiture) Sandwish.

Peanut butter – jelly sandwish – Shutterstock

.

Côté sucré : ces aliments mythiques américains

Le chocolat Hershey’s et les Graham pour faire des Smore’s

Alors que les choses soient claires, le chocolat Hershey’s n’est pas le meilleur chocolat au monde, mais comme cela, si on fait abstraction du sucre, un s’more est un véritable régal. A faire au BBQ pour être authentique, mais si vous n’avez pas cela sous la main, un micro-onde fera l’affaire.

S’mores – Shutterstock

Petite précision : « En France, une confiserie faite de guimauve est commercialisée sous l’appellation commerciale « Chamallows » ; la consonance est proche du nom de la guimauve en anglais qui est marshmallow. La marque appartient à la société HariboRicqlèsZan. » Wikipedia

La jello

De toutes les couleurs, elle se décline aussi dans toutes les saveurs, la Jello est aussi un incontournable de la culture culinaire américaine.

Jello – Shutterstock

Les Oreo

Pour les goûters, les enfants en raffolent. Ils se déclinent maintenant en plusieurs versions. On en trouve aussi au peanut butter ou double cream.

Oreos’s – Shutterstock

Les Twizzlers

Ca a la forme d’un réglisse, mais ça n’en est pas un.

Twizzlers – Shutterstock

Les M&M’s

Ca c’est mon favori et M&M’s surfe allègrement sur la vague marketing de l’année, car on les retrouve tout au long de l’année déclinés en différentes couleurs et différents parfums : avec du peanut butter, des amandes, des cacahuettes etc …

  • en vert, rouges, violet pour Halloween,
  • jaune, marron et orange pour Thanks Giving,
  • vert et rouge pour Noël,
  • rose et rouge pour la Saint Valentin,
  • vert pour la Saint-Patrick,
  • de couleurs acidulées et pastels pour Pâques, et
  • bleu, blanc rouge pour le 4 juillet.


Alors si ces aliments mythiques américains vous font rêver et vous avez une énorme envie d’en dévorer de la France, Back to the States, vous emmène non seulement en voyage, mais aussi dans un véritable supermarché virtuel américain.

Hello, Back to the States, Who are you ?

Hi, Back to the States est constitué d’une petite équipe bien motivée basée sur la West Coast… de la France ! Notre objectif est unique : il est de partager avec le public français notre intérêt pour les Etats-Unis. Pour ce faire, nous utilisons de façon extensive les réseaux sociaux, publions des articles sur notre site, et offrons la possibilité de consommer des produits importés depuis notre boutique. Bref, nous avons comme objectif de fonctionner comme un hub centré sur les USA !

D’où est née l’idée du concept Back to the States ?

Le concept de Back to the States découle du constat de morcellement du paysage de l’info sur les USA sur internet. Il existe de véritables références en la matière sur les réseaux sociaux, beaucoup de blogs super pertinents sur la vie quotidienne ou les voyages, des boutiques éparpillées de produits importés, et bien sûr des organisateurs de voyage. Face aux blogs personnels de passionnés et aux approches capitalistiques des entreprises du secteur, nous souhaitons garder un juste milieu, notamment en faisant des réseaux sociaux notre ADN, notre backbone ! L’objectif est donc d’essayer de réunir en un seul endroit un maximum de services à destination des francophones européens qui partagent notre intérêt pour les Etats-Unis.

En juillet 2017, nous lançons une boutique de produits d’épicerie US pour permettre aux français de s’approvisionner à l’américaine. Nous allons continuer à étendre notre gamme, peut-être jusqu’à devenir un véritable Wall-Mart… Blague à part, nous avons plein d’autres projets pour Back to the States que nous allons déployer dans les prochains mois.

Les US, une passion ? un rêve ou un mythe ? Est-ce que l’Amérique de 2017 vous fait toujours rêver ?

Franchement, notre vision des Etats-Unis dépasse largement les circonstances court-termistes, politiques ou idéologiques. La magnificence du Grand Canyon et la ferveur des fermiers du Mid-West que nous avons pu rencontrer n’ont pas changé entre l’Amérique d’Obama de 2015 et celle de Trump de 2017.

A nos yeux, les Etats-Unis maintiennent une attraction extrêmement forte. Il reste toujours un parc ou une ville que nous voulons absolument visiter ! La part de rêve demeure donc intacte, même si nous avons eu maintes fois l’occasion de transformer ce rêve en réalité, que ce soit à travers des voyages ou des séjours de plusieurs mois. Il reste tant à découvrir…


Super interview, merci l’équipe.

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 Comments

  • non, la nourriture américaine ne fait absolument pas rêver, elle fait cauchemarder !
    Pour les boissons, vous avez oublié la Root Beer, la bière la plus infâme au monde 😉
    Et, pour les M&M’s, le must, c’est le magasin à nyc sur Times Square .

    • Dans mon introduction, j’ai prévenu que je ne me faisais pas l’avocate de ces aliments que je dénonce suffisamment par ailleurs. Et je n’ai jamais prétendu être exhaustive dans le sens où oui, la root beer est aussi une boisson mythique qui est passée à la trape pour moi, je ne l’ai pas mentionné effectivement, je crois que j’ai du en boire à peine une gorgée dans ma vie.
      Dans tous ces aliments mentionnés, le seul qui a une place dans mon frigo est le peanut butter PUR (riche en acides gras poly-insaturés) et pour les M&M’s c’est guère plus de 2 fois par an.
      Quand au magasin de M&M celui de Las Vegas était pas mal aussi mais j’ai surtout trouvé que c’était une belle machine à dépenser. Ceci étant dit, tout le monde ne partage pas notre avis et ce post était plus pour les gens qui en France rêvent des US. De notre côté, on est bien d’accord que nous évitons cela au quotidien ..

  • Il y a quand même des choses typiques sympa au niveau boissons, comme de bonnes bouteilles de vin, du bourbon, la ginger beer… et certains américains sont aussi obsédés par la nourriture « healthy » et ont développé des recettes intéressantes à base de kale ou choux de Bruxelles 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *