Les trésors cachés de l’Amérique Profonde : Ste Genevieve (2)

La visite du village créé par des français qu’au XVIII siècle nous a bien occupé la journée et il était difficile de tout compiler en un article. Je reviens aujourd’hui vous parler de Ste Genevieve, de son cimetière, de ses maisons créoles et du Mississipi, le grand fleuve des Etats-Unis qui s’étire non loi et que nous avons traversé en fin de journée sur une barge. Retrouvez mon premier article sur Ste Genevieve par ici.

Ste Genevieve : le cimetière

C’est vers le cimetière que nous sommes passés par la suite. Il s’étire vers l’ouest du village sur une colline en bordure de rue. C’est un grand parc ombragé par des arbres qui étaient fleuris à ce moment-là. Nous étions début avril. Il est un peu désordonné et ne ressemble pas du tout aux cimetières nord-américains.

Mais sa visite est comme une plongée dans le temps. Les tombes datent du XVIIIè ou du IXXè siècle et …. sont marquées en français pour la plus part.

Comme toujours, en se promenant dans un cimetière, on remarque la présence de tombes d’enfants en bas âge. Sur l’une des tombes, se trouve une phrase de la bible, écrite en français. ce qui est intéressant est de voir que ces tombes sont rédigées en français alors qu’elles datent des années 1840, bien après le rachat de la Louisiane.

Ste Genevieve : les maisons coloniales

A la sortie de la ville sud de la ville, le long du Mississippi, se retrouvent des maisons historiques typiques. Le terrain est ombragé par des arbres immenses. Ces 3 maisons portent des noms français, le nom de leur premier propriétaire.

La Maison Bauvais-Amoureux

Cette maison fut construite en 1792. La famille Bauvais-Amoureux était une famille de français canadiens. Ils étaient localisés du côté de Kashaskia (comptoir d’échange en Illinois). Suite à la Révolution et la Guerre d’indépendance, ils déménagèrent de l’autre côté du Mississippi et s’installèrent à Ste Genevieve. La maison est composée de poteaux en bois de cèdre plantés dans le sol. Ce qui a permis aux maisons construites ainsi de résister aux inondations successives du fleuve qui est non loin.

La Maison Bequette-Ribault

La Maison Janis

Ste Genevieve

Au passage, c’est une maison qui nous fait de l’oeil en haut d’une mini colline.

Ste Genevieve : la traversée du Mississippi

Plus au nord de la ville, nous suivons le cours du fleuve. Au passage d’un pont, nous voyons les marques des inondations passées. Le Mississippi n’est pas loin mais c’est au bord d’une barge que nous allons le traverser. Il est impressionnant. large, furieux avec des courants importants. Arrivés de l’autre côté, nous sommes en Illinois. Une autre étape, nous y attend : le Fort de Chartres, un fort français (prochain article).

Ste Genevieve côté pratique

Ste Genevieve se situe à 1h-1h30 au sud de Saint-Louis, le long du Mississippi. La ville est riche de Bed&Breakfasts et autre petits hôtels. Il doit faire bon s’y arrêter pour la nuit. Tout au long de l’année, se tiennent des célébrations à la gloire de ce passé français : comme en juin, The French Heritage Festival.

1 Comment

  • tu as de la chance, j’ai visité Ste Geneviève l’an dernier mais suis arrivé trop tard, juste après la dernière traversée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *