Le 21 janvier, le jour d’après !

olympic-ocean-26Voilà ce que j’ai écrit ce matin sur Facebook, et je me suis dit que je pourrais vous partager, via mon blog ce que je pense et les réactions que cela a entraîné. Aujourd’hui, je ne pouvais pas être à une marche des femmes à travers le pays.

« Je suis restée silencieuse sur le blog depuis le 9 novembre sur ce qui s’est passé hier, le 20 janvier : le départ de Obama et l’arrivée de Trump.
Je ne vous le dirai pas assez mais ce moment a été douloureux.

Ce que ce président nous réserve, est bien pire que ce, à quoi nous pouvions nous attendre. Son discours hier (le 20 janvier), lors de son inauguration a été apocalyptique : il a été comparé à des discours hitlériens (pas étonnant ce sont ses conseillés de l’alt right qui l’avaient écrit), faisant passer l’Amérique pour un champ de bataille.
Il va me falloir beaucoup de perspicacité pour continuer à vous faire rêver. Ne prenez plus pour acquis la protection des endroits magnifiques que vous avez vu dans les parcs nationaux : même les territoires fédéraux sont sous la menaces (moins de financements et surtout liberté maintenant de forer où cela semble ok pour les Etats).

Monument Valley
Munument Valley n’est pas un territoire fédérale mais tribal !

Dans ma vie quotidienne, je pense que pour le moment, cela ne va pas trop me perturber, mais j’ai bien peur que globalement, cela entraîne des bouleversements de la société, bien plus profonds.

Bizarrement, ce sont les gens les plus en nécessité de la loi sur la santé qui ont voté pour lui. Cette loi a été abrogée dès le soir du 20 janvier, avec gel des budgets.
La population américaine est malade de sa malbouffe, malade de son eau insalubre, trompée par des lobbies qui vont à l’encontre du bien public, malade de sa santé trop chère, mal éduquée par un système éducatif qui tombe en lambeau avec toujours moins d’argent à disposition. Ils ont voté pour lui en croyant ses fausses promesses.
Il est en train de mettre à la tête du pays un panel de multi millionaires qui n’ont aucune notion de ce qui se passe dans les campagnes et qui vivent sur son tas d’or en ne pensant qu’à leurs profits et leurs convictions attardées, en remettant en cause le droit des minorités, des femmes, des LGBT etc… .
A la minute où il prêtait serment, les pages sur le changement climatique, des Civils Right (oui les Civils Right), de Obamacare et sur les droits des LGBT ont été supprimées du site de la Maison Blanche.
Les gens les plus riches ont aussi voté pour lui parce-qu’ils savaient qu’il allait baisser les impôts des plus riches : le revers de la médaille c’est la baisse des dépenses publiques : d’où moins d’argent pour l’éducation, la protection de l’environnement, la recherche dans les énergies alternatives (dès hier, l’agence a été supprimée)…. Pour moi, c’est un tableau sombre. Aux Etats-Unis, être riche, c’est avoir réussi et on vous admire. La notion est différente par rapport à sa perception en France. Mais à un moment, il faut aussi regarder en face, l’abyssale différence, aux Etats-Unis, entre les plus riches et les plus pauvres qui vivent souvent en dessous du seuil de pauvreté.
Je sais que le peuple américain est combatif et que l’alternative est là, qu’il existe de nombreuses personnes qui se sont déjà engagés. A l’heure où j’écris ces mots : des millions de personnes manifestent dans les rues des grandes villes américaines. Mais lui dira que ce n’était rien et ne voudra pas savoir.
Voilà et je ne vous parle pas non plus du reste du monde avec les histoires autour des influences russes sur les élections.
Comme Obama, je pense que les institutions démocratiques sont bien trop inscrites dans la société pour qu’il les remette en cause mais je pense aussi qu’il va les fragiliser, à vrai dire il a déjà commencé. Ne jamais croire que la démocratie est acquise car la plupart des tyrans sont arrivés aussi par cette voie.
Voilà, ce que j’avais à dire pour aujourd’hui. Cette page ne va pas devenir une tribune anti trump mais je continuerai à en parler de temps en temps sur le blog. »

Suite à ce partage de texte sur facebook, j’ai eu plus de 91 likes sur la publication, 14 commentaires avec autant de réponses, et plus de 16 partages.

Le soir du 21 janvier, la Marche des Femmes a été un succès. Trump continuant dans son aliénation, était lui en visite à la CIA, où il a déclaré qu’il était en guerre avec les médias.

Lors de sa première conférence de presse, le Secretary of presse relation a menti sur le nombre de participants lors de l’inauguration, en déclarant être en guerre avec les médias.

Quelques jours plus tard, Kelyan Konway, la voie de son maître a déclaré qu’il fallait maintenant s’habituer aux faits alternatifs de la Maison Blanche.

Et en cadeau pour la fin, le bilan Obama ! Nous verrons ce qu’il en restera dans quelques années.

Le bilan des années Obama
Rendez-vous sur Hellocoton !

5 Comments

  • A Bordeaux aussi, nous avons manifesté modestement devant le Grand Théâtre. Mais ce type n’entend pas, ne voit pas et commence à mettre en place son programme. Nous tremblons, ce sera sans doute pire que ce nous avions imaginé .

    Je pense souvent aux expats français rencontrés au travers des blogs dont je suis une fidèle lectrice , qui ont choisi ce pays pour ses valeurs . Chaque année je viens aux USA , mais là j’attends la suite pour me décider. Le terrorisme a frappé notre pays hélas, nous ne sommes pas des terroristes pour autant . Allons nous être mis à l’index ?

    Le pire est à venir, mais pour notre pays ce sera peut être en mai que le pire va arriver. Alors partir , mais où ?
    Merci de me faire voyager et courage pour la suite.

  • Ton texte reflète bien ce sentiment qu’on a, que ce type ne construit pas, il détruit … c’est terrible, c’est triste et effrayant.
    Hier nous sommes allé à la marche, ça nous a un peu remonté le moral, mais les déclarations de Potus ont un peu ruiné cette journée. Cela ne va pas impacter notre vie quotidienne pour le moment, mais sur le long terme … que va t-il se passer ? C’est un trou noir devant nous.

  • J’ai bien peur que nos institutions ne soient plus la garantie que l’on s’imagine qu’elles sont.
    En tout cas, une chose est sure c’est qu’elles n’ont pas été capables de nous prévenir de Trump et ensuite d’éviter qu’il puisse être élu.

    Les protections qui avaient été imaginées par les Pères Fondateurs sont de nos jours devenues obsoletes, du fait de l’integration de tout un tas d’exemptions qui profitent à l’exécutif en lui autorisant des pouvoirs extraordinaires.

    Aujourd’hui on a un exécutif surpuissant et si Trump decide de partir en vrille, il n’y a pas grand chose pour l’arrêter. Ça fait peur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *