Hautes altitudes du Colorado on the Million Dollars highway

Mal des montagnes on the high highway

Après notre trajet aller-retour en train, de retour à Durango, il nous fallait reprendre la route dans l’autre sens : nous avions à prendre un vol retour Montrose – Kansas City, via Denver pour rentrer chez nous, dès le samedi matin à 6h.
Le voyage était fini..

En fin d’après-midi, après le train, nous avons repris la route, direction Montrose, en passant par Silverton (encore), mais aussi Ouray, que nous avions loupé à l’aller, étant passé par Telluride.

La route, la 550, ne longeait pas exactement le train, mais montait bien au dessus : nous étions sur la Million Dollars Highway .. Avec un nom comme cela, il fallait bien s’attendre à quelque chose d’extraordinaire.

Après avoir longé la rivière Animas, la route serpentait par la suite le long de la San Juan National Forest avec l’arrivée au Coal Bank Pass .. l’altimètre affichait 10 640 feet soit 3240 m d’altitude. Oui, la route passait à 3200 m. 

Vue magnifique, mais froid saisissant en sortant de la voiture pour faire quelques photos. Je ne sais pas si c’est le froid, ou l’altitude ou les deux .. ma tête a commencé à cogner .. j’avais le souffle court, le coeur qui bondissait et mal partout … ouah .. première fois que je ressentais une telle chose.
Mais l’ascension n’était pas finie .. le Molas Pass à 10 970 ft soit 3340 m nous présentait une vue à couper le souffle, c’était le cas de le dire pour moi : l’étrange sensation d’avoir couru un marathon, mais pas trop de soulagement : j’avais l’impression d’être clouée sur mon fauteuil : les jambes et les bras très lourds et toujours le coeur en déroute.

Silverton

La descente à Silverton  à 2800 m d’altitude m’a apporté un petit soulagement. La lumière était presque partie, mais la route semblait magnifique, dans des tons de roux, pans de montagnes dévastés par les mines, mines désaffectées.. 

Mais après Silverton, la route est remontée bien au delà, jusqu’au Red Moutain Pass, 11018 ft soit 3358 m.. Le répit retrouvé à Silverton n’a pas vraiment duré : re-belote : souffle court, tachycardie, les bras qui pèsent une tonne et les maux de tête qui reviennent.. Je n’aspirais plus qu’à une chose : redescendre.

La redescente à Ouray semblait vraiment jolie ..

Et nous avons fait une belle rencontre sur la route .. juste le temps de capturer le regard de ce renard, il filait rapidement ..

Lumières de Ouray : petit village de montagne un peu comme ceux que nous avions déjà croisé.. et la route se terminait dans le noir, il était déjà très tard … 

Je venais de développer une sorte de mal des montagnes.. redescendue dans la plaine, tout allait pour le mieux …

L’histoire : c’est en 1883, que les premières portions de routes ont été tracées et construites : à l’époque, la route qui allait de Montrose à Silverton était non goudronnée. En 1920, la route était reconstruite à un coût prohibitif. Elle était rebaptisée la San Juan Skyway Scenic Byway.

Merci de me lire !

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *