School Chronicles : ces rites de l’école américaine qui nous surprennent #2

Et après, l’Open House de l’école, dans la foulée, hasard du calendrier, mon p’tit loup était the owl of the week : en fait, c’est un rite surtout dans les petites classes : toutes les semaines, un élève est mis en avant. En général, cela s’appelle “The star of the week“. Comme la maîtresse est “chouette addicte”, cela s’est transformé en Owl of the week.
Le lundi, il devait amener un poster et des photos de lui, bébé … et plus grand, avec ses soeurs … son papa .. devant la voiture du papa, d’ailleurs .. la maman … 
Le mardi, il a amené un grand pot rempli de tas de truc (ce qu’il veut : là il avait choisi des Légo) et les autres copains devaient deviner combien il y en avait. Il devait aussi amener un livre et le présenter à ses copains.
Le mercredi, nous devions amener un “healthy treat”, c’est à dire, un goûter, bon pour la santé : nous en avons profité pour faire de bons gâteaux … bien français, surtout pas des cup cakes …
Le jeudi, je devais lui écrire une lettre qui serait lue devant tous les autres enfants .. dur dur pour la maman .. Alors j’ai écrit une petite lettre à mon fils … (voir plus bas). La maitresse a aussi demandé à tous les copains de la classe de lui en écrire une aussi et elle les a toutes rassemblées dans un petit fascicule qu’il a récupéré à la fin de la semaine .. trop mignon … 
Le vendredi, il devait amener un objet favori pioché dans ses jouets ou autres et le présenter à la classe en expliquant pourquoi, il l’aimait .. il a amené son légo favori.
Voilà et chaque semaine, il y a le ou la owl of the week, chaque fois le même petit rituel.
Un rituel bien américain auquel nous nous plions avec plaisir. Une manière de mettre en avant l’enfant, de lui donner confiance en lui, de le valoriser toujours et encore .. Il doit se présenter, présenter sa famille, dire ce qu’il aime, montrer un peu de sa vie … apprendre à parler en public .. ce n’est que le début de sa scolarité et tout au long de celle-ci, il lui faudra apprendre à présenter, se présenter à un auditoire .. et bien sur comme toujours, on aura droit après chacun de ces moments à un “He was great, he was awsome ! Good job ” 
Voilà quelques pages du petits fascicule qu’il a récupéré à la fin de la semaine :
et la lettre que je lui ai écrite … 
Et quelques lettres de ses copains … 

Mots d’enfants trop mignons, innocents et tellement gentils… 
Et le jour même d’ailleurs, quand je venais chercher mon p’tit gars, une petite s’est approchée de moi et m’a demandé d’approcher mon oreille et elle m’a dit : “You know I really like C. he is so funny” et elle a continué : “I think I have a crush on him”… 

40 Comments

  • aaaaw trop mignon!! Il a la côte ton p’tit Loup 🙂
    C’est vraiment chouette comme projet, celui-ci devrait s’exporter!
    En tant qu’enseignante, j’aime beaucoup lire tes “school chronicles” 😉

    • je me rends compte que mon expérience d’école américaine plait beaucoup : oui, il y a des choses qui étonnent énormément .. il y en a d’autres qu’on aime moins .. comme : ils ne savent pas tenir un cahier … ou la méthode de lecture … il faut que j’en parle …

  • c’est très sympa ce concept. çà permet de porter l’attentions sur un élève et de ne pas le mettre à l’écart! puis ça change de la routine habituelle en plus!
    j’adore lire ce genre d’article 😉

  • Je connaissais déjà le principe par la petite fille que je garde, mais j’aime beaucoup la lettre que tu as écrite : pleine d’amour mais subtile ! (les autres que j’avais lues, c’était “mon fils/ma fille est le meilleur, le plus beau, le plus intelligent et nous sommes les plus forts” !).

  • C’est un très bon concept qui mériterait d’être importé ! Merci de partager ça avec nous, les mots des enfants sont adorables et ta lettre très touchante 🙂

  • Je les chacun des articles que tu postes même si je ne commente pas souvent… mais là ! C’est adorable, je fonds 🙂

  • Les commentaires des petits camarades de Cyprian sont super touchants ! “Tu es le seul Cyprian que je connaisse”. Super initiative de la part de la maîtresse !

  • c’est vraiment mignon, c’est un concept qui mériterait d’être exporté ! Merci pour ces petits bouts d’Amérique que tu partages avec nous !

  • C’est super cette tradition ! J’espère que des professeurs français s’inspireront un jour ! @+ Ella

  • Voilà à mon avis, un “brin d’ explication” sur cette ouverture d’esprit “bien à l’américaine”, cette facilité d’aller vers l’autre … C’est certain, c’est vraiment gratifiant pour eux, et dès le plus jeune âge.

  • Je ne savais pas ces choses là sur ces petits rituels aux États Unis ! Pourtant mon copain est américain, il aurait pu me raconter ! En tous cas, je trouve que c’est une bonne idée, très sympa d’être la star de la semaine, j’aime beaucoup ce principe. Merci de partager tout ça 🙂

    • @Planet Monde : cela doit être tellement naturel qu’il n’a pas jugé bon de te raconter .. de toute façon, les américains adorent parler .. moi j’adore maintenant ; tu t’assois quelque part et dans les 5 mn tu sais plein de trucs de ton voisin …

  • Ah j’adore, c’est pour ça que depuis quelques années je l’utilise en France dans ma classe et mes élèves adorent!!! Qu’ils sont forts ces américains pour donner plus de confiance en eux aux jeunes…parfois à l’excès comme tout comme quoi! Enfin super concept. j’ai découvert par contre els petits mots des élèves que je vais ajouter. Merci

  • Avec l’Open House et le Homecoming, on touche là au paradoxe de l’Amérique qui se replie un peu sur ses symboles et qu’il est donc difficile de pénétrer et de l’autre côté, quelle ouverture d’esprit pour les jeunes qui apprennent à parler en public et à être à l’aise partout alors qu’en France on leur donne (peut-être) plus de connaissances mais on laisse de côté le relationnel. J’étais étonné chez mes amis de KC (mes excuses, ils sont du Missouri :-$) de voir le travail personnel que les enfants avaient à faire pour l’école qui leur demandait plus de recherche et plus de réflexion pour trouver les informations qu’ici (en France) on leur donne directement à apprendre ( bien qu’avec Internet les méthodes commencent à changer). Faire connaissance aux USA est très facile même si cela reste souvent superficiel, sur le nombre de rencontres on arrive à garder quelques relations plus profondes que je retrouve toujours avec plaisir. Ceci est ce que j’ai ressenti mais je n’y suis jamais resté plus de 2 mois donc je n’en ferai pas une certitude. Dites moi si mon impression est correcte ou pas. Merci de tous ces morceaux de vie que vous nous faites partager et mes excuses pour ce si long message. Maintenant,j’attends le beau temps pour revenir!!

    • moi, je ne le vois pas de ce côté là : il ne se replie pas ils sont fiers, voilà toute la différence .. Les enfants récitent le pledge d’allégeance au drapeau tous les jours … et à chque rencontre sportive à l’école et ailleurs, on chante l’hymne .. je pens qu’il faudrait faire un mixte des systèmes scolaires ..
      c’est vrai qu’on se lie très facilement .. mais on reste un peu sur sa faim parfois .. mais au final, lamabiance est légère car les gens ne se plaignent jamais .. il y a quand même une sorte de fatalisme parfois .. e tpour le Missouri : je rigole de leur antagonisme … qui n’est pas si flagrant …

  • J’avais un peu entendu parler de ce type de mise en avant (en tant que prof de langues étrangères). Et j’aime beaucoup cette façon de donner confiance. Le côté institutionnalisé me gêne un peu (on se sent obligé d’aimer les autres), mais ça peut valoir le coup de le mettre en pratique ponctuellement, sur quelques semaines avec une classe de langue, et pas spécifiquement avec des débutants.

    • Ben moi je trouve que justement c’est bien de devoir trouver quelque chose de bien à dire sur quelqu’un même si c’est quelqu’un qu’on apprécie pas forcément…
      Ça aussi c’est très américain…même si parfois c’est superficiel, je trouve que finalement le compliment appelle le compliment, la gentillesse appelle la gentillesse, la bienveillance appelle la bienveillance..
      Le but c’est quand même la classe soit en harmonie et je trouve que ce genre de chose aide, enfin dans ma classe en tous cas…

    • personne ne se sent obligé ‘aimer les autres .. je crois qu’il y a une sorte de consensus .. surtout à ces ages .. en tout cas, ce que j’ai remarqué, c’est que souvent les gens ne jugent pas …

  • Ce concept pour prendre confiance en soi dès le plus jeune âge est top ! Comme tu le dis, il faudrait mixer les deux systèmes scolaires.
    J’adore ta lettre et les mots gentils des petits copains !

  • Bonjour,
    Je découvre votre blog ce jour. Intéressant car nous sommes revenus en france après une expat à Los Angeles et j’ai une offre de job à Kansas city. Je lis ce que vous écrivez sur la difficile intégration et la superficialité américaine, ce que j’avais déjà constaté à L.A.. J’hésite beaucoup à prendre ce job au Kansas pour plusieurs raisons (l’isolement dans le Midwest en est une…). J’aimerais avoir votre avis. Je suis professeur d’histoire et j’ai une possibilité pour aller travailler dans une charter school qui fait un programme d’immersion en langue française : l’académie Lafayette qui se trouve à 6903 Oak Street. Cela vous dit-il qqc ? Si vous avez un avis sur l’école et le lieu, je suis preneur. J’ai 4 enfants et mon problème serait de scolariser une de mes filles en classe de 1ere, mais où ? L’académie Lafayette ne fait que la Middleschool… En école américaine ? Elle serait trop juste pour suivre en anglais je pense… Y a-t-il des possibilités ? Si vous avez un moment pour apporter qqs éléments de reflexion à tout cela… Merci d’avance !

    • Bonjour Arnaud, merci pour votre commentaire : peut-être que cela serait mieux de m’envoyer un mail en privée : Isabelle @ http://www.fromside2side.comm (en enlevant les espaces ..)
      Je connais l’Academy Lafayette .. je n’ai pas d’avis dessus, sauf que je regrette de ne pas pouvoir y mettre mes enfants, habitant dans le Kansas .. il n’y a pas d’autres alternatives pour avoir un enseignement en français (et c’est soumis à une loterie et je ne suis pas sure que les enfants de profs aient un quelconque avantages sur les autres) mais sachez que dans les schools districts comme Blue Valley et Shawnee Mission (côté Kansas), proposent un accompagnement pour les élèves qui ne savent pas l’anglais.. Prenez le plutôt comme une formidable opportunité pour votre fille d’apprendre l’anglais et de le maitriser ..(côté Missouri, c’est plus problématique car l’enseignement secondaire est sinistré et il vaut mieux éviter), par contre, il faudra s’enlever l’idée qu’elle pourra passer un baccalaureat français, à moins de faire le CNED .. mais l’emploi du temps en high school est tel que c’est difficile .. Il faut que vous pesiez le pour et le contre pour elle : car cela posera des pb pour ses études suppérieures .. rien n’est simple à ce niveau là .. il y a l’option de lui faire prendre l’International Baccalaureat qui n’est proposé que dans ceraines High schools : Lee Summit au Missouri, Lincoln Missouri, Kansas City North (Missouri) ou Shawnee Mission Northwest et east au Kansas … conactez moi, si vous voulez en savoir plus … l’isolement dans le Midwest n’est pas forcément un handicap : on est au milieu de plein de choses .. c’est sur que cela change de la Californie …

  • Je trouve ca SUPER ! quand on pense aux bullies et tout, là on met l’enfant en avant, c’est son moment, sa semaine, il prend confiance en lui et a le potentiel pour devenir plus extraverti !
    Je trouve ca juste magnifique !
    – Une fille avec un coeur américain-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.