Les 10 lieux à voir absolument dans l’Ouest Américain sauvage #2 La Californie

Dans un précédent article, je vous avais emmenés découvrir 10 merveilles en Arizona et Utah. Aujourd’hui, je vous amène plus à l’Ouest découvrir 10 lieux à voir en Californie.
La Californie, ce n’est pas uniquement, les plages de Santa Monica (où je ne suis jamais allées d’ailleurs), ni uniquement San Francisco (où je vous ai souvent emmené), mais c’est aussi un univers sauvage fascinant : entre l’Océan et les montagnes, j’y ai trouvé au moins 10 lieux à ne pas manquer lors d’un voyage.
 

1-Yosemite

Yosemite est un endroit fascinant : pour les amateurs de montagnes de falaises granitiques, on reste sans voix devant la Vallée. On peut s’y promener tranquillement en allant de cascades en cascades surtout au printemps où elles sont à leur maximum. Yosemite, c’est aussi un univers sauvage avec une plaine Tuolumne meadows : un endroit moins touristique, mais qui offre de très beaux points de vue aussi.

 

2-Sequoia, Kings Canyon National Parks

Deux parcs qui n’en font qu’un, avec d’un côté les « grooves » de séquoias, ces arbres millénaires géants et tellement massifs et de l’autre à l’arrière, un univers sauvage : la Sierra Nevada, inaccessible et magnifique. On y observe facilement des ours. Ne leur faites pas peur et ils passeront leur chemin.

 

3-Joshua Tree National Park 

Un petit parc, pas si petit que cela mais tellement beau : il est caractérisé par ses arbres, les Joshua Trees et ses formations rocheuses si particulières. Allez vous perdre dans la Hidden Valley ou aller plus au sud vous balader dans un dédale de cactus.

 

4-Pinnacles National Park

Le dernier né : quand j’y suis allée, il était encore un National Monument. Pas très loin de San Francisco, un petit massif de montagnes, vestige d’un bout de volcan qui traversé par la faille de San Andrea a été coupé en deux.. l’autre bout se trouve bien au sud … à 250 km. Ce qui est remarquable dans ce parc, ce sont les rochers tombés du ciel qui ont recouvert le fond d’une vallée. Le chemin passe sous les roches, on se croit en plein dans une grotte.

 

5-La Vallée de la Mort ou Death Valley 

Le nom fait frissonner et je ne vous conseille pas d’y aller en été, il y fait des températures d’enfer : plus de 50°C. Ce parc est étonnant : entre le fond de la vallée, qui est blanc et désertique, les côtés regorgent de petits chemins qui se perdent dans des lit de torrents où les roches se déclinent en des milliers de couleurs. Et si vous n’êtes pas lassés du désert, les dunes de sables sont d’un blanc éclatant.

 

6-Le Lake Tahoe 

Un havre de paix à deux pas des pistes.. Je vous en ai parlé récemment .. A cheval sur le Nevada et la Californie. En hiver, on y ski, en été, on s’y baigne…

 

7-Le Mont Shasta 

La région du Mont Shasta est souvent délaissé car ce n’est pas un National Park .. et pourtant, ce volcan émerge à plus de 4000 m d’altitude au milieu de la plaine et offre tout autour un environnement des plus sauvages.

 

8-Lassen National Park 

Encore un National Park en retrait, plus au nord : un mini Yellowstone, un avant goût si vous ne pouvez aller jusque là-bas. Au détour d’un petit col, vous vous retrouverez dans l’enfer de Bumpass, du nom de cet explorateur qui y a perdu une jambe en tombant dans une marmite bouillonnante de cet endroit. Entre les fumerolles de souffre et les marmites d’eau limpides, laissez vous gagner par la beauté de ce site.

Et quand, vous en aurez assez de la montagnes, retournez vers l’Océan : allez vous balader du côté de Mendoccino au nord et plus au sud dans les villages de Monterey, Carmel.. et poussez jusqu’à Big Sur par la Route One ..

bixbie-1

Au passage, sur les côtes, n’oubliez pas d’aller admirer les forêts de Redwoods (à ne pas confondre avec les séquoias. Muir Wood National Monument, Big Bassin State Park ou Big Sur, les endroits ne manquent pas …

 

Mais en attendant, n’oubliez pas de faire une halte à :

9- Point Reyes National Sea Shore

Au nord de San Francisco, un endroit sauvage et rude : sur la Point Reyes, vous verrez l’océan déchaîné et le bout de terrain sculpté par la mer. Les conditions sont extrêmes : l’océan est à cet endroit-là très dangereux.

 

10- Point Lobos State Park 

Juste au sud de Carmel, on passe souvent à côté sans se rendre compte de la beauté du site, de ces côtes escarpées, mais magnifiques. L’océan est là bien plus accessible. Prenez une pause en allant sur Big Sur, on peut y pique-niquer, aller se promener le long de la côte, y voir les pélicans et les cormorans et aller admirer les restes d’une forêt millénaire de pins maritimes.

 

Voilà, je pourrais encore vous en parler pendant des heures..
La Californie est un état à part, d’une extrême richesse. Je ne vous ai pas parlé de tout. Mais vous pourrez organiser votre voyage en sachant ce qui est à voir absolument.
Il est facile de tout planifier, faites attention aux kilomètres car mine de rien, il y a de la route. Vous pouvez aussi planifier votre voyage aux États-Unis tout au long de l’année, sachant quand même que beaucoup d’endroits en montagnes sont souvent inaccessibles.Et vous, y a-t-il d’autres endroits que vous auriez rajouté ?

20 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *