Finding your Feet in Chicago de Véronique Martin-Place

Vivre dans une ville plusieurs années, ce n’est pas comme la visiter le temps d’un week-end : on la ressent forcément bien différemment. On en connaît beaucoup plus et souvent on aime partager et transmettre ce que l’on a vécu.Chicago fait partie de ces villes qui ne laissent pas indifférent. Aujourd’hui, je vous parle d’un livre sorti l’an dernier et écrit par une française, Véronique Martin-Place :

Véronique a vécu 4 ans à Chicago en tant qu’expatriée.
Véronique a créé sa propre micro-entreprise et s’est spécialisée dans l’écriture d’articles sur l’expatriation : un sujet qui bien sur me tient à coeur, étant moi-même expatriée, que dis-je serial-expat.
Je vous laisse découvrir l’interview de Véronique.

 

Bonjour Veronique. Peux-tu te présenter rapidement ?

Bonjour Isabelle. Merci de me recevoir sur ton blog ! Je suis lyonnaise et je vis actuellement à Shanghai, en Chine ! Je suis mariée et j’ai deux enfants.

 

Tu vis à Shanghai ! Ton déménagement est récent, car tu habitais à Chicago, il n’y a pas si longtemps. Est-ce que tu peux nous en dire plus ?

Oui, bien sûr. Notre famille vit sur le mode de l’expatriation récurrente. Nous déménageons en moyenne tous les trois ans. Mon parcours d’expatriée a commencé en 1999. J’ai suivi mon conjoint en Norvège, où nous sommes restés trois ans. Puis, son travail nous a emmenés une première fois en Asie, à Sri Lanka, ou j’ai eu mes deux enfants. Nous y avons vécu de 2002 à 2005. Ensuite, nous sommes rentrés en France pendant trois ans. Un nouveau cycle d’expatriation a redémarré en 2008 avec notre départ pour les Etats-Unis où nous avons vécu une formidable aventure pendant quatre ans ! En août 2012, nous avons déménagé en Chine.

 

 

Et d’un point de vue professionnel, que fais-tu ?

De 1999 à 2008, j’ai fait comme j’ai pu et en fonction des opportunités qui se présentaient. Et puis, en 2009, j’ai créé une activité professionnelle adaptée à mon mode de vie nomade.
Je suis rédactrice, écrivain et blogueuse. Je fournis du contenu éditorial pour des supports print et web. Je me spécialise sur les thèmes de l’expatriation au sens large, mais l’expatriation au féminin et en famille sont mes sujets de prédilection. La rédaction d’ouvrages prend désormais une part de plus en plus importante dans mon activité.
D’ailleurs, j’ai publié en août 2012 mon premier livre personnel (en anglais) : Finding Your Feet in Chicago – The essential guide for expat families aux éditions Summertime Publishing.

 

Qu’est ce qui t’a poussé à écrire un tel guide ?

Lors de nos deux premières années à Chicago, j’ai vraiment vécu un choc culturel éducatif. Mes filles allaient dans une école américaine. Je n’avais aucun point de repère ni référent. Tout était différent de ce que je connaissais et je ne comprenais pas toujours tout, même si j’avais un bon niveau d’anglais. Je n’avais pas encore saisi toutes les subtilités et les différences culturelles en matière d’éducation des enfants.
Après plusieurs petits accidents de parcours à l’école de mes filles, j’ai remarqué que je n’étais pas la seule à avoir des soucis. D’autres familles expatriées avaient les mêmes difficultés sur des sujets similaires. Nous étions tous à la recherche des mêmes informations et conseils. Je me suis alors mise en quête d’un guide pour les familles expatriées. Mais il n’y avait rien de ce genre sur le marché.
Parallèlement, je devais aussi répondre aux questions de certains lecteurs de mon blog Expat Forever qui étaient potentiellement de futures familles expatriés à Chicago. Je me suis dit qu’écrire un tel guide pourrait servir à la communauté des expat locale. C’est ainsi que j’ai commencé la rédaction de Finding Your Feet In Chicago.

 

Peux-tu nous en dire un peu plus sur le contenu de ton livre ? A quel public s’adresse-t-il ?

Ce n’est pas un guide pour les touristes. Je l’ai écrit pour les familles expatriées de tout horizon qui veulent s’installer vite et se sentir rapidement chez eux.
Ils y trouveront les réponses aux questions suivantes :
  • Quelle école choisir pour son enfant ?
  • Comment trouver son domicile ?
  • Comment se faire des amis et rencontrer des familles américaines ?
  • Comment devenir un local en famille ?
  • Comment profiter au maximum de son séjour à Chicago ?

 

Pourquoi l’as-tu écrit en anglais ?

Je voulais servir l’ensemble de la communauté expatriée de Chicago qui est nombreuse et très diverse et pas seulement la communauté expatriée francophone. Cela aurait été très réducteur.

 

Quelles sont les différences culturelles qui t’ont le plus marquée ?

La différence de statut de la mère entre la France et les US a été un gros choc culturel pour moi. Etre une mère à temps complet aux US est un vrai boulot et il est reconnu comme tel si vous faites ce choix. Alors, qu’en France, si une femme ne travaille pas, elle n’est rien socialement.
La nourriture et les habitudes alimentaires sont un autre gros sujet en matière de différence culturelle entre les US et la France. Mais le vivre au quotidien, c’est vraiment autre chose ! Je raconte souvent cette anecdote pour aborder le sujet. Ma plus jeune fille avait trois ans et demi quand nous sommes arrivés à Chicago. Elle savait alors manier avec une certaine aisance la fourchette, le couteau et la cuillère. Au bout de six mois, elle n’était plus indépendante à table et mangeait à nouveau avec ses doigts à cause de la nourriture proposée aux enfants dans les restaurants mais aussi dans son école, principalement de la « finger food » (mini-cartes, frites, pizza, bâtonnets de fromage, etc…).

 

Qu’as-tu trouvé de particulier à cette ville de Chicago ?

Ce qui m’a le plus plu, c’est qu’elle soit construite au bord du lac Michigan et tournée vers cette immensité d’eau. Du coup, cela donne une autre dimension à la ville. Il y a des plages le long du lac, on peut se balader à pied ou en vélo sur les rives. Ce n’est pas dans toutes les grandes villes américaines que l’on peut faire cela !

 

Tu vis désormais à Shanghai. Penses-tu créer une collection en écrivant Finding Your Feet In Shanghai ?

Shanghai n’est pas Chicago, notamment quant à l’organisation de la communauté expatriée. A Chicago, les expats sont dilués dans la société américaine et rapidement intégrés. Ce n’est pas le cas à Shanghai ou la communauté expat est très importante et très structurée. En conséquence, il y existe déjà beaucoup de services et de nombreux sites internet dédiés. Il n’y a pas véritablement besoin d’un guide pour expat à Shanghai. Il y a déjà tout ce qu’il faut. Mais, j’ai d’autres projets d’écriture pour 2013 !Merci Véronique pour tes réponses

Vous pouvez retrouver Véronique sur son site web et son blog :
Website http://www.writerforever.com/

Blog http://expatforever.blogspot.com/

et sur les médias sociaux :  LinkedIn, Twitter et Facebook.

Le livre : Finding your Feet in Chicago est disponible en version livre et Kindle chez Amazon.com et sur Amazon.fr.

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *